RMC Sport

Blanc : « On a fait ce qu’on savait faire »

Laurent Blanc et ses joueurs ont deux jours de repos avant de préparer le match de Monaco.

Laurent Blanc et ses joueurs ont deux jours de repos avant de préparer le match de Monaco. - -

Laurent Blanc et Bordeaux ont pris trois points et inscrits trois buts lors de la venue du Mans. Les Girondins sont premeirs au classement.

Laurent, ça y est Bordeaux a enfin gagné après deux défaites de suite en championnat !
Même si on avait commencé la semaine par une défaite (1-0 à Auxerre), les deux matches qui sont venus par la suite on permis à Bordeaux de faire ce qu’on devait faire en Champions League. La deuxième partie de la semaine s’est bien passée, beaucoup mieux passée que le début.

Le point positif c’est que vos attaquants retrouvent le chemin du but ?
Il n’y a pas que ça comme point positif. On sait très bien que la victoire est dure à obtenir après un match de Coupe d’Europe. Surtout quand vous jouez moins de 72 heures après un match. Ce n’est pas un hasard si la deuxième mi-temps a été meilleure. On puise dans ses réserves en première mi-temps et ensuite quand on est rentré dans le match ça va mieux. Il y a ça et le fait qu’on a marqué des buts sur des actions surtout le troisième qui est très joli. Il y a eu des mouvements très intéressants. C’était une bonne soirée ce soir.

La semaine prochaine ce sera le match au sommet contre le deuxième, Monaco !
On a une semaine pour récupérer alors on va apprécier cette victoire. Quand vous faites le job et que les résultats vous sont favorables les jours de repos sont encore meilleurs. A partir de mercredi on analysera l’équipe de Monaco.

Les défaites contre Saint-Etienne et Auxerre vous ont fait du bien ?
Ce qui m’intéresse c’est de progresser à travers ces défaites. Quand on perd on peut se permettre de dire des choses. En perdant, il y a plus d’éléments pour faire progresser les joueurs.

Avec la défaite de Lyon, Bordeaux repasse premier.
On n’a jamais été très loin mais l’important c’est de commencer ce mois d’octobre dans lequel on avait zéro point. C’était important de prendre des points car le championnat c’est une régularité et on ne peut pas se permettre de ne pas prendre de but pendant un mois.

La rédaction - Olivier Schwarz à Bordeaux