RMC Sport

Blanc : « Une retouche au milieu, pourquoi pas ? »

-

- - -

Avant d’accueillir Lyon dimanche en match de clôture de la 15e journée de L1, Laurent Blanc, l’entraîneur du PSG, est revenu sur les excellents résultats de son équipe mais aussi sur la possibilité de recruter un milieu de terrain cet hiver.

Laurent Blanc, le PSG est invaincu depuis 35 matches. Qu'est-ce qui peut vous mettre en danger ?

C’est vrai que nous maîtrisons notre sujet en championnat actuellement. Mais les matches ne sont pas faciles pour autant, même si les scores par deux ou trois buts d’écart prouvent peut-être le contraire. Le match contre Reims par exemple (3-0), nous l’avons maitrisé mais il n’était pas facile. Les joueurs doivent être à 100% pour pouvoir le gagner. On ne peut pas se permettre d’être moins bien et surtout se dire que même moins bien, on pourra gagner ce match. Si un jour nous ne sommes pas à 100% de nos moyens, mentalement et physiquement, une équipe peut nous battre.

Vous avez eu droit aux éloges de la part de votre président Nasser Al-Khelaïfi. Votre réaction ?

Cela fait toujours plaisir qu’un dirigeant vous apprécie pour le travail que vous réalisez. C’est toujours agréable à entendre. Mais on sait tous que les choses vont très vite dans le métier d’entraîneur. Actuellement, avec nos résultats, on l’apprécie d’autant plus.

Si vous êtes prolongé au PSG, la fonction de manager général pourrait-elle vous intéresser ?

Dans un grand club et dans le contexte actuel, c’est extrêmement difficile de cumuler les fonctions d’entraîneur et de manager général. Il y aura des gens compétents pour gérer ce rôle-là bientôt au club. J’espère y participer également au niveau sportif. Le rôle de manager général dans un club comme le PSG ou un autre grand club européen, ce n’est pas uniquement le mercato. C’est un élément important, c’est vrai, mais il y a d’autres choses à gérer.

A propos du mercato, faut-il s'attendre à des mouvements cet hiver ?

Si le groupe reste comme ça jusqu’à la fin de la saison, je serai très heureux. Je l’ai dit à mes dirigeants. Après, mener une retouche dans l’entrejeu, pourquoi pas ? Si on doit se renforcer dans ce secteur-là, aussi bien en qualité qu’en nombre, ce sera pour un joueur sur lequel nous pourrons compter dans toutes les compétitions. Sinon, c’est problématique.

A lire aussi :

Bisevac : « Le PSG est loin devant nous »

Paris RMC : les bons plans de la 15e journée

Bartoli plus forte que Bolt, Messi et Ronaldo !

Propos recueillis par Loïc Briley