RMC Sport

Bodmer : « Récupérer le titre ! »

-

- - -

Repositionné en défense centrale, Mathieu Bodmer évoque pour nous la saison à venir de l’OL. Détrônés de leur titre de champion de France, les Lyonnais n’auront qu’un seul objectif.

Mathieu Bodmer, quel est l’objectif principal de Lyon cette saison ?
L’objectif ? Récupérer le titre de champion de France, évidemment. On avait fait la course en tête la saison dernière jusqu’en mars. Après, on a connu une période difficile qui a profité à Marseille et Bordeaux. Ces deux équipes seront encore présentes cette saison. Elles se sont renforcées. Mais nous aussi. Le club a fait de gros effort financier pour consolider l’équipe. Ce n’est pas parce que nous n’avons pas été champions qu’il faut tout jeter. Il fallait simplement changer quelque chose. Maintenant, il faut avancer.

Comment jugez-vous votre la préparation ?
On a beaucoup travaillé. Les nouveaux s’intègrent assez vite et bien. Pour le moment, tout va pour le mieux.

Avec un peu de recul désormais, comment expliquez-vous que l’OL ait perdu son titre de champion ?
On a eu beaucoup de grosses blessures dans l’effectif. On a perdu aussi beaucoup de points à domicile. C’est là-dessus que cela s’est joué. Cela dit, Bordeaux et Marseille ont été plus réguliers que nous. Ils méritaient plus que nous.

La méthode Puel est-elle aussi en cause ?
Je ne crois pas. Il a fallu qu’il mette certaines choses en place. Il avait connu également une première saison difficile à Lille. Tout était rentré en ordre lors de sa deuxième saison. On pourra juger réellement à la fin de cette saison son impact sur le club et sur l’effectif. Peu à peu, il impose sa patte. J’espère que cela va payer.

Entre vous, les choses sont claires désormais en ce qui concerne votre positionnement sur le terrain…
Le coach estime qu’au plus haut niveau, j’ai davantage de potentiel en défense centrale que placé derrière l’attaquant. C’est ce qui me semble être aussi le choix le plus judicieux. J’y ai réfléchi pendant quelques temps avec mes proches, ma famille, mes conseillers... Certains pensent que je suis plus utile au milieu. Mais ils admettent aussi que j’ai encore une grosse marge de progression en défense. Je n’ai pas pris l’avis d’autres joueurs ou du club de Lyon pour prendre cette décision.

Comment jugez-vous la concurrence en défense ?
Je vais essayer de regagner ma place. Cris et Boum (Boumsong) ont fait une très bonne fin de saison. On a été très solides défensivement malgré nos nombreuses blessures.

A titre personnel, qu’attendez-vous de cette saison avec l’OL ?
J’espère déjà réaliser une saison complète et être épargné par les blessures. Au niveau collectif, ce serait bien d’aller le plus loin possible dans toutes les compétitions dans lesquelles nous sommes engagées.

Que vous a inspiré le départ de Karim Benzema dont vous êtes un proche ?
Tout le monde connaît ses qualités. Ce sera dur de le remplacer. Mais il faut accepter la décision qui a été prise par le club et par lui aussi. C’est difficile de refuser le Real Madrid surtout vu l’équipe qu’ils sont en train de monter. Bonne chance à lui ! Je l’ai eu à plusieurs reprises ces derniers temps. Il a l’air très heureux. Il fait du Karim. Il est là-bas pour marquer des buts. Je pense qu’il va en mettre pas mal.

Marseille est-il favori dans la course au titre cette saison ?
Marseille, Bordeaux et Lyon me semblent au dessus même s’il peut toujours y avoir une équipe surprise. A mon avis, Paris fera aussi une bonne saison.

Votre transfert à Paris, ce n’est a priori toujours pas pour cet été…
(Rires) Non, ça ne se fera pas. C’est d’ailleurs allé moins loin que la saison dernière. Personnellement, je me sens bien à Lyon. Je m’inscris dans le projet. J’ai toujours envie de prolonger. J’attends un retour de mes dirigeants. Si la proposition est intéressante pour moi, je la signerai avec plaisir.

Vous avez repris avec votre ami, Bernard Mendy le club de votre ville, Evreux. Quels sont vos objectifs ?
On a réussi à fusionner les deux clubs de la ville, l’Evreux AC et l’ALM Evreux, pour n’en faire qu’un. Cela faisait trente ans que personne n’y arrivait. Le nouveau club se nomme désormais l’Evreux Football Club 27. J’en suis l’heureux président avec Bernard comme vice-président. Mais on dirige ensemble. Nous avons un projet sportif mais aussi social.

Comment gérez-vous votre carrière de joueur et celle désormais de dirigeant ?
Comme on n’est pas souvent sur place, on a placé avec Bernard chacun un conseiller. On a également restructuré un peu l’organigramme. On a quatre à cinq personnes qui travaillent pour nous au quotidien sur place. Nous sommes aujourd’hui en CFA 2. A moyen terme, on vise le niveau National. Evreux mérite une équipe de ce niveau là par rapport aux joueurs qu’il a formés mais aussi au potentiel de la ville.

Vous préparez ainsi déjà votre après-carrière…
Ce projet me tenait à cœur. J’y pensais effectivement pour mon après-carrière. Gérer un club est quelque chose qui m’intéressait. On a eu l’opportunité de réaliser ce projet dès maintenant. J’espère que l’on réussira à construire quelque chose d’intéressant. Avec Bernard, nous avons la chance d’avoir une certaine image dans le foot, qui nous permet d’attirer des sponsors ou des médias.

Marc Benoist (RMC Sport)