RMC Sport

Bonne ambiance au Camp des Loges

L’entraînement du PSG s’est déroulé dans la bonne humeur ce matin, malgré la présence de nombreux supporters qui ont quelque peu perturbé le calme du Camp des Loges.

Beaucoup, beaucoup de monde au Camp des Loges ce matin. Les enfants des clubs de football de la région sont arrivés par car entier et ont même pique-niqué sur place. On estime entre 600 et 800 le nombre de personnes venues assister à la séance. Par mesure de sécurité, le service d’ordre a même dû fermer les grilles pour stopper les entrées.
Du coup, beaucoup de bruit : ce qui nous a valu une scène coquasse. Alors que les enfants encourageaient les joueurs sur des petits exercices, l’entraîneur –adjoint Yves Colleu a demandé le silence de manière véhémente. Il a été relayé par un membre de la sécurité qui a haussé la voix, ce qui a conduit à un accrochage verbal entre ce membre de la sécurité et un éducateur.

Sur le terrain, comme la veille, Partouche et Traoré ont couru pendant que les autres membres du groupe débutaient leur entraînement. Ils ont terminé par quelques petits échanges avec ballon. Clément Chantôme n’était pas de partie, tout comme Mateja Kezman (adducteurs). Le Serbe était de retour hier mais semble toujours souffrir.

A la fin de l’entraînement, Le Guen s’est entretenu avec Gaëtan Charbonnier qui a terminé la séance avec un exercice spécifique en compagnie de Hoarau et Colleu. On a également vu Le Guen parler avec Makelele, Sakho réaliser quelques accélérations de son côté, et Arnaud travailler avec le préparateur physique.

La séance s’est passée dans la très bonne humeur, comme en témoigne les jeux après l’entraînement : Armand, Rothen, Landreau, Veron, Bourillon et Ceara sont allés faire un tennis-ballon. De son côté, Sessegnon a pris place dans les buts et a perdu 3-0 son match de tirs au but contre Makelele qui s’en est amusé en conférence de presse. Enfin, Abdelaziz Barrada, Jean-Eude Maurice, Makonda, Pancrate ont effectué un jeu de jongles, rapidement rejoints par Edel, Sessegnon, Makelele et Arnaud. La punition pour le perdant : un pichenette sur l’oreille. Vendredi, le club de la capitale se déplacera à Lyon pour le choc de la 33e journée de Ligue 1.

La rédaction avec P.T.