RMC Sport

Bordeaux avait les crocs

Le défenseur central bordelais saute plus haut que son adversaire lensois, à l'image de la rencontre qui sourira finalement et largement) aux champions de France (4-1).

Le défenseur central bordelais saute plus haut que son adversaire lensois, à l'image de la rencontre qui sourira finalement et largement) aux champions de France (4-1). - -

Contrarié par un promu lensois sans complexe, le champion bordelais a dû attendre le temps additionnel pour faire exploser son adversaire et s’imposer (4-1), signant son 12e succès consécutif en championnat, un nouveau record dans l’histoire du championnat de France.

Le champion a fait le métier. S’il s’est fait peur sur coups de pied arrêtés, Bordeaux a gagné face à de valeureux lensois, et c’est bien là l’essentiel. Au vu d'un final époustouflant, avec deux buts de Chamakh et Gourcuff dans le temps additionnel, qui ont fait exploser la machine Sang et Or, force est de constater que le score fleuve est flatteur pour les champions de France, imparfaits sur le plan défensif. Mais à l’instar de Marseille qui n’a pas perdu l’occasion d’engranger trois points à Grenoble, les Girondins ont capitalisé face à un promu. Et à l’inverse de Lyon, qui a laissé échapper deux points précieux au Mans. Bordeaux recolle donc à l’OM, même si la course au titre ne fait que commencer avec 37 journées devant les acteurs de cette nouvelle saison. S’ils ont répondu d’un point de vue comptable, les hommes de Laurent Blanc ont aussi envoyé un signal à la bande de Didier Deschamps, donnée favorite pour le titre de champion 2009-2010 : Bordeaux a faim, comme il l’a montré sur le but de 2-1 de Yoann Gourcuff alors que Lens avait égalisé, et Bordeaux est globalement prêt dans toutes ses lignes, même si des erreurs de marquage ont parfois rappelé les approximations de la saison dernière. Les buts bordelais sont venus de Wendel (12e), semble-t-il ressuscité après une saison dernière transparente, Gourcuff (52e, 90+3) déjà affuté, et Chamakh (90+2), tout en symbole, connaissant la situation de l'international marocain. Jemaa (40e) a égalisé pour les Sang et Or, alors que Boukari (57e) pensait avoir une nouvelle fois permis aux joueurs de Jean-Guy Wallemme de revenir dans la course, mais l'arbitre a jugé le joueur nordiste hors-jeu. Rien à faire : Bordeaux avait la réussite du champion. La lune de miel continue pour une équipe invincible à Chaban-Delmas depuis le mois d'octobre 2007, soit... 33 matches. Et Bordeaux a signé son 12e succès en championnat, battant le record qu'il détenait conjointement avec Lille. Fort, très fort.

La rédaction