RMC Sport

Bordeaux craque de partout

-

- - AFP

Un groupe au bord de l’implosion, des supporters qui se frictionnent avec les joueurs à leur retour à l’aéroport, un entraîneur prêt à jeter l’éponge… La défaite des Girondins samedi à Ajaccio (2-0) les a précipités dans la crise.

« Parfois, il serait mieux de déclarer forfait. » Willy Sagnol n’en peut plus. Spectateur impuissant de la défaite des Girondins sur le terrain du Gazélec Ajaccio (2-0), samedi lors de la 12e journée de Ligue 1, l’entraîneur bordelais a vécu une nuit cauchemardesque. Il y a d’abord ce triste constat. « On n’a pas de groupe, pas d’état d’esprit, soupire l’ancien défenseur du Bayern. On n’a rien vu. Des choses se sont cassées à l’intérieur du groupe. Des mots et des attitudes laissent penser qu’il y a une fissure en interne. » Willy Sagnol pointe du doigt son vestiaire, visiblement divisé. Et menace de l’abandonner. « La question de confiance va se poser », prévient-il, dépité.

Plasil et Touré haussent le ton avec les supporters

Après sa conférence de presse en Corse, l’entraîneur aquitain n’en avait pas fini avec les soucis. A leur arrivée à l’aéroport de Mérignac, les Girondins ont été accueillis par une petite centaine de supporters des Ultramarines. Les échanges auraient été très tendus. Willy Sagnol et le président Jean-Louis Triaud seraient allés à leur rencontre. Lamine Sané aurait aussi pris la parole. Jaroslav Plasil se serait énervé, tout comme Thomas Touré, ce dernier ayant poursuivi ses échanges avec certains supporters sur les réseaux sociaux. « Je me mets à votre place et je suis d’accord pour votre mécontentement mais ne croyez pas que ça nous fait plaisir ce qui nous arrive », a tweeté le Bordelais, se défendant aussi d’avoir insulté une supportrice. « Nous aussi, on sue pour ces couleurs. Sommes-nous des chiens pour se faire insulter en allant s’échauffer ? » 

Touré s'excuse 

Ce dimanche, le joueur a été convoqué par son club et a tenu à présenter ses excuses. « Il y avait beaucoup de tension autour de ce match aussi bien à Ajaccio qu’au retour à Bordeaux, a-t-il confié sur le site des Girondins. Je comprends la déception des supporters mais je n’ai jamais voulu être blessant ou les insulter même si nous étions énervés et abattus par ce mauvais résultat. Si certaines personnes se sont senties blessées ce n’était pas ma volonté et je m’en excuse auprès d’elles. Nous essayerons de leur apporter la bonne réponse sur le terrain en souhaitant qu’ils continuent à nous soutenir. »

Sagnol : « Ça fait un moment qu’il n’y a plus de relais aux Girondins »

C’est dans ce contexte de crise que Bordeaux, 13e de Ligue 1, va préparer son déplacement à Sion, jeudi en Ligue Europa. Pas facile pour Willy Sagnol qui, de son propre aveu, n’a aucun patron pour remettre de l’ordre dans son groupe. « Ça fait un moment qu’il n’y a plus de relais aux Girondins. Depuis que les derniers dinosaures sont partis, des joueurs comme Henrique ou Fernando, il n’y a plus de leader. » Ça promet…