RMC Sport

Bordeaux: De Tavernost confirme implicitement le départ de Malcom

Malcom

Malcom - AFP

Malcom "sera cédé vraisemblablement au cours du second semestre", a déclaré jeudi, sans citer son nom mais en évoquant un "joueur majeur brésilien", Nicolas de Tavernost, le président du directoire de M6, actionnaire majoritaire des Girondins de Bordeaux.

Concernant les pertes de Bordeaux au premier trimestre, il a expliqué lors de l'assemblée générale de M6: "Nous avons eu un mauvais premier trimestre" notamment parce que "nous avons investi sur un joueur que nous n'avons pas cédé au cours de ce premier semestre et qui sera cédé vraisemblablement au cours du second". "Il y a toujours des achats et des ventes qui se font, et il y a un joueur majeur brésilien dont vous savez qu'il souhaite quitter le club et nous allons le faire dans le respect le plus absolu de nos intérêts", a-t-il exposé ensuite. "C'est la raison pour laquelle nous avons d'abord racheté ce joueur pour ensuite éventuellement le céder à l'intersaison."

Bordeaux devrait donner une partie du transfert à des intermédiaires

Début février, le joueur avait expliqué avoir eu "envie de partir" lors du mercato hivernal. "C'est mon rêve de progresser dans ma carrière, mais j'ai parlé avec le président, il m'a dit qu'il connaissait mon rêve mais qu'il avait besoin de moi", avait-il dit sur Téléfoot. Le joueur avait prolongé en septembre son contrat avec Bordeaux, jusqu'en 2021. Dans un tweet, Nicolas de Tavernost, président du directoire de M6 et actionnaire majoritaire de Bordeaux, s'était alors félicité de cette prolongation en précisant que "la question des parts est réglée avec les Corinthians. Continuons d'investir sur les talents!".

Avant cette prolongation, en cas de vente de Malcom, Bordeaux aurait dû rétrocéder 50% de la plus-value à deux entités, son ancien club, les Corinthians, à hauteur de 15%, ainsi qu'à des intermédiaires détenteurs des droits du joueur à hauteur de 35%. Après cette prolongation et le rachat effectif des 15% détenus par les Corinthians -dont le montant avoisine les 4,5 millions d'euros selon les médias brésiliens- Bordeaux ne devra céder plus que 35% de la plus-value aux détenteurs des droits de Malcom en cas de vente de sa pépite brésilienne.

avec AFP