RMC Sport

Bordeaux: la colère froide de Gasset après la défaite à Brest

Alors qu'ils avaient ouvert le score, les Girondins se sont inclinés ce dimanche à Brest (2-1), à l'occasion de la 24e journée de Ligue 1. De quoi frustrer Jean-Louis Gasset, déçu de voir son équipe retomber dans ses travers après avoir enchaîné trois victoires en janvier.

Une colère froide, de l’agacement et beaucoup de déception. Après des défaites contre Lyon (2-1) et Lille (3-0), deux prétendants au podium, Jean-Louis Gasset attendait un sursaut de son équipe ce dimanche sur la pelouse du Stade Brestois. Mais alors qu’ils menaient 1-0, ses Girondins ont craqué dans les dix dernières minutes pour finalement s’incliner 2-1 à l’occasion de la 24e journée de Ligue 1. Une défaite "méritée" selon Gasset, lucide sur le niveau affiché par ses joueurs.

"On a joué 20-25 minutes à notre niveau, on avait la maîtrise du jeu. Et après, soit par manque de physique ou de qualité dans les duels, on a été submergés. On n’a plus tenu le ballon, on perdait tous les duels, comme si on était amorphes. On a la chance de marquer le premier but, je pensais que ça allait nous donner un coup de fouet. Est-ce lié à la déception des deux dernières défaites ? Je vais mettre ça là-dessus", a réagi le technicien bordelais. Pas malheureux sur l’ouverture du score de Hwang Ui-Jo (56e), les Girondins ont ensuite cédé deux fois en cinq minutes sur des buts de Steve Mounié (80e) et Romain Faivre (85e).

"On a anéanti un bon mois de janvier"

"On ne peut pas jouer en laissant le ballon une heure à l’adversaire. Ce n’est pas possible. Ils nous ont battus dans tout : la technique, les duels, les courses. Ils auront des statistiques bien plus hautes que les nôtres. C’est rare qu’on fasse un match comme ça. Quand vous perdez le match, tous vos choix ne sont pas bons. C’est un mauvais jour pour les Girondins. On avait fait trois victoires. On a anéanti un bon mois de janvier. Contre les gros, dans les conditions où on a perdu, on pouvait trouver des excuses. Il n’y en a pas là. On a fait un très mauvais match. Il faut qu’on arrive à maintenir un cap beaucoup plus haut", a insisté Gasset.

Avec 32 points, Bordeaux occupe la 10e place du classement, coincé entre l’OM et Brest. "On a eu l’impression qu’on abandonnait, que nos deux matchs perdus nous avaient mis un coup sur la tête. Il faut remonter le groupe psychologiquement, les joueurs m’ont paru abattus. On avait fait des bonnes prestations contre des grosses équipes", a ajouté le coach bordelais. Son équipe tentera de relever la tête dans trois jours contre Toulouse en 32es de finale de la Coupe de France.

RR avec XG