RMC Sport

Bordeaux-Lyon : l’OL est renversant !

La joie de Corentin Tolisso et des Lyonnais

La joie de Corentin Tolisso et des Lyonnais - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Auteurs de deux buts dans le temps additionnel, les Lyonnais se sont miraculeusement imposés à Bordeaux (1-2) ce dimanche soir en match de clôture de la 28e journée de L1.

Incroyable fin de match des Lyonnais ! Menés par les Girondins depuis la 8e minute après un but d’Henri Saivet, les Gones ont arraché la victoire dans le temps additionnel grâce à deux réalisations d’Henri Bédimo (91e) et de Corentin Tolisso (93e), auteur dimanche du premier but de sa carrière en Ligue 1. Un scénario incroyable pour un match d’un faible niveau où l’ennui a longtemps prédominé. Mais voilà l’OL en mode renversant à la 5e place à sept points du podium avant d’accueillir Monaco dans une semaine. Bordeaux, de son côté, tombe de haut. A trop avoir voulu conserver leur petit but d’avance, les Girondins ont payé au prix fort leur erreur en fin de rencontre. Et l’Europe s’est éloignée un peu plus ce soir…

Garde a su revoir sa copie

La rencontre avait pourtant débuté sur un gros rythme. Auteurs d’un très bonne entame, les hommes de Francis Gillot donnent le tournis à une défense à cinq lyonnaise parfois hors-sujet. C’est fort logiquement qu’à la réception d’un centre de Mariano, Henri Saivet place une tête imparable pour Anthony Lopes (1-0, 8e). Même si les Bordelais lèvent le pied par la suite, les Gones restent inoffensifs à l’exception d’Alexandre Lacazette, au-dessus du lot mais beaucoup trop seul en attaque. Sur la touche, Rémi Garde donne de la voix mais rien ne change, ce qui contraint le technicien des Gones à sortir Bakary Koné, l’un des trois défenseurs centraux, dès la 36e minute.

L’entrée en jeu de Jimmy Briand et le changement tactique rendent les débats plus équilibrés. Mais pas plus spectaculaires. Sans doute même plus ennuyeux… Jusqu’à l’égalisation presque inespérée d’Henri Bédimo (91e), d’un tacle rageur dans la surface. Bordeaux est KO mais le temps additionnel n’est pas encore terminé. Sur un centre de Maxime Gonalons, Corentin Tolisso envoie les Girondins en enfer (93e, 1-2). Et les Gones au paradis. Inespéré.

A lire aussi : 

Lorient-ASSE : Les Merlus dans le money-time 

En vidéos - les buts européens du week-end (09/03)

Lille confirme l’embellie 

La rédaction