RMC Sport

Bordeaux n’a plus envie de rire

Cédric Carrasso

Cédric Carrasso - -

Deux semaines après les chants moqueurs entendus contre Arles-Avignon (0-0), les Girondins retrouvent ce dimanche contre Saint-Etienne (17h) leur public du stade Chaban-Delmas. Avec la volonté de se racheter.

Même l’aéroport de Bordeaux ne s’est pas gêné. Sa publicité, avec le message « Envie d'un match inoubliable ? Décollez de Bordeaux », est venue s’ajouter aux moqueries que les joueurs avaient dû endurer il y a deux semaines pendant le match contre Arles-Avignon (0-0). Des chants et des explosions de joie simulées avaient accompagné la prestation incroyablement pauvre des Girondins, dixièmes du championnat. Deux semaines après cette expérience douloureuse pour l’estime personnelle des joueurs, le public de Chaban-Delmas guettera un sursaut d’orgueil ce dimanche contre Saint-Etienne.

« On doit une revanche au public, annonce Jean Tigana. La dernière fois, c’était vraiment médiocre. Il faudra plus de générosité, pour que les gens sortent satisfaits. Même s’il n’y a pas le résultat à la fin, il faut qu’on finisse cuits. Il faut qu’on donne tout, dès la première minute, qu’on ne réfléchisse pas. » Auteur d’un bon match nul, cette fois, sur le terrain de Lille le week-end dernier (1-1), les Girondins veulent confirmer. Sans pour autant effacer de leurs mémoires ce mauvais souvenir. « Le pire, c’est ce que c’était normal, reconnait Cédric Carrasso. Même si ça fait mal, c’était logique. » Dans le couloir menant à la pelouse, le gardien bordelais et ses coéquipiers promettent de se concentrer sur une seule chose. Ne pas passer à nouveau pour des clowns.