RMC Sport

Bordeaux-Nantes: un superbe Hwang prive les Canaris de la deuxième place

Malmené pendant une mi-temps, Bordeaux a tout de même réussi à dominer Nantes ce dimanche en Ligue 1 (2-0), grâce à une jolie prestation de son Sud-Coréen Hwang Ui-Jo, auteur d'une passe décisive puis d'un but.

Il avait jusqu'à présent donné l'impression d'un joueur généreux, combatif, et régulièrement inspiré. Mais pas encore assez décisif, avec deux réalisations et une passe en onze apparitions. Jusqu'à ce dimanche. Alors que Bordeaux recevait Nantes, le Sud-Coréen Hwang Ui-Jo a réussi à illuminer la rencontre de sa classe, et à offrir aux Girondins une précieuse victoire en deux superbes coups de patte: une passe de l'extérieur pour François Kamano en première période (1-0, 37e), et une frappe aussi soudaine que lointaine (2-0, 57e) pour assommer les Canaris à l'heure de jeu.

Grâce à ce premier succès en Ligue 1 depuis le 5 octobre, Bordeaux remonte à la 7e place du classement (18 points), à une longueur du podium et de son adversaire du jour, qui enchaîne lui une troisième défaite de rang.

Costil s'est illustré en première période, les supporters aussi

Pendant 45 minutes, ce dimanche, le FCN a pourtant semblé en mesure de s'adjuger le fameux "derby de l'Atlantique" - entre deux cités séparées par 350 kilomètres. Malgré cinq premières minutes compliquées, les hommes de Christian Gourcuff ont fait reculer les Girondins, et se sont procurés les plus belles occasions, à l'image d'une frappe de Moses Daddy Simon repoussée sur son poteau par Costil (32e), qui a encore sauvé les siens du visage (oui) sur une tentative de Youan avant la pause (45e). Nantes a aussi failli obtenir un penalty pour une main de Benito dans la surface bordelaise (24e), avant que M.Letexier ne juge - logiquement - que cette dernière ne méritait pas d'être sanctionnée.

Mais voilà, Bordeaux a tenu, et a trouvé la faille, donc, grâce à sa recrue sud-coréenne, dans tous les bons coups en seconde période. Une seconde période au cours de laquelle les Girondins, sans doute un peu secoués par Paulo Sousa, ont montré un bien meilleur visage, inquiétant Lafont à plusieurs reprises.

Deux points noirs sont toutefois à noter côté bordelais: la blessure de Pablo en fin de match - a priori une déchirure à la cuisse - et le climat toujours aussi tendu entre supporters et direction. Après avoir fait "grève" des encouragements en début de rencontre, les Ultramarines ont craqué dans leur virage de nombreux fumigènes, en déployant une banderole sans équivoque: "Dégagez Longuépée et Thiodet". Même quand ça va mieux...

CC