RMC Sport

Bordeaux-OL : Lyon fête Noël en avance

-

- - AFP

En inscrivant un doublé portant son total à 17 buts depuis le début de la saison, Alexandre Lacazette a mené l’Olympique Lyonnais vers un succès sur la pelouse de Bordeaux (5-0) synonyme de deuxième place au classement devant le PSG. De quoi passer Noël bien au chaud.

Jean-Michel Aulas pouvait difficilement rêver plus beau cadeau de Noël. Grâce à son succès à Bordeaux ce dimanche (5-0), l’Olympique Lyonnais termine l’année en beauté et va passer les fêtes bien installé à la deuxième place du classement : derrière le champion d’automne marseillais, certes, mais surtout devant le Paris Saint-Germain, tenu en échec par Montpellier samedi (0-0).

Un succès plutôt logique tant les Lyonnais ont eu la mainmise sur le ballon : presque 60% de possession de balle en première période pour les hommes d’Hubert Fournier, qui avaient décidé de jouer très haut. Prime à l’attaque, comme souvent depuis le début de saison : un duo Lacazette-Njie, soutenu par un étincelant Nabil Fekir positionné en meneur de jeu. De quoi faire des merveilles. Et Bordeaux a eu beau tenter le coup en contres grâce à Touré et Khazri, les Girondins n’ont pas la puissance physique de Saint-Etienne, vainqueur de l’OL dans le derby de la 15e journée (3-0). Et ont donc logiquement concédé leur première défaite à domicile de la saison.

Lacazette taille patron

Car Alexandre Lacazette avait encore planqué quelques belles actions dans sa hotte : Gonalons prend la profondeur, Fekir récupère et lance son coéquipier qui enroule et trompe Carrasso (39e). Football-école. Quand il n’y a plus de buteurs à Lyon, il y en a encore. Tolisso double la mise après la pause (56e), laissé bien seul dans la surface. C’est… Lacazette (encore lui) qui vient contrer le dégagement de Sané et remettre sur Njie, qui se mue en passeur. Ajoutez à ce cocktail détonant un Nabil Fekir étincelant, auteur d’un raid en solitaire pour inscrire le troisième but (81e). Jordan Ferri complète le récital en fin de match (85e) sur un service de… Lacazette qui, pas encore rassasié, termine la rencontre en s’offrant un doublé (90e). Et sans Cédric Carrasso, plusieurs fois décisif, l’addition (le premier 5-0 de l'OL à l'extérieur dans son histoire en L1) aurait été encore plus lourde.

-
- © AFP

Symbole des difficultés bordelaises : Nicolas Pallois, fautif sur chaque occasion de l’OL et sanctionné d’un rouge pour un tacle très appuyé sur Njie (66e). Profitant des errances girondines, Lacazette a donc laissé parler sa classe pour s’offrir un 16e puis un 17e buts en 19 journées cette saison : jamais un joueur français n’avait fait mieux dans le championnat de France depuis Marc Berdoll lors de la saison 1973-1974 (18 buts avec Angers). Plus que jamais premier au classement du meilleur buteur, Lacazette repousse André-Pierre Gignac à cinq longueurs. L’an dernier, Zlatan Ibrahimovic en était à 15 buts à la trêve avant de terminer meilleur buteur de la saison avec 26 unités.

A.Bouchery