RMC Sport

Brandao, comme si de rien n’était

Brandao

Brandao - -

De retour ce jeudi à l’OM, l’attaquant brésilien s’est entraîné avec ses coéquipiers en toute tranquillité, loin de l’agitation médiatique de mars dernier, quand il avait été mis en examen pour viol puis placé sous contrôle judiciaire.

Ces dernières heures, il ne faisait pas bon être journaliste. Surtout dans le cas d’un suivi du retour en France et à l’OM de Brandao. Pressenti pour arriver mercredi soir à Marignane, c’est à Hyères-Toulon, après un passage à Roissy, que le Brésilien a atterri. L’entraînement du jour étant à huis-clos et le centre d’entrainement Robert Louis-Dreyfus fermé aux médias, ces derniers ne pouvaient donc qu’espérer « attraper » Brandao à la fin de la séance. Là encore, ce fut chou blanc, les journalistes présents s’étant trompés de… voiture.

On l’aura compris, le Brésilien a vécu un come-back des plus tranquilles sous le maillot marseillais. Comme si de rien n’était. Comme si le 9 mars 2011, l’ancien joueur du Shakhtar Donetsk n’avait pas été mis en examen pour viol sur une jeune femme de 24 ans, puis libéré et placé sous contrôle judiciaire. L’OM ne voulait pas qu’on reparle de l’affaire et que le retour de son attaquant brésilien, prêté ces derniers mois au club de Gremio, ne soit prétexte à un vaste magma médiatique. Le désir du club phocéen a été exaucé. L’OM comme Brandao ont vécu une journée tranquille. S’il a d’abord pris part au traditionnel footing, le joueur auriverde s’est ensuite adonné à des exercices spécifiques en compagnie du préparateur physique Antonio Pintus. Le tout sous les yeux des autres membres de l’effectif, apparemment ravis du retour de l’attaquant.

Sur le terrain dimanche contre Lille ?

« Brandao a fait de belles choses ici, il va beaucoup nous apporter, a lâché Loïc Rémy sur le site officiel du club. Il connait l’environnement marseillais et le groupe. C’est un plus pour nous. Il manquait des joueurs dans le groupe et ça fait du bien d’avoir un autre attaquant. » Orphelin d’André-Pierre Gignac (reprise) et de Jordan Ayew, parti avec le Ghana à la CAN, Loïc Rémy aura bien besoin du renfort de Brandao. Oui, mais quand ? Didier Deschamps délivre un début de réponse. « On va voir comment il est, confie le technicien olympien. Je discuterai avec lui. Je sais qu’il était en période de préparation avec son équipe de Gremio. Il a coupé pendant trois ou quatre semaines mais je pense qu’il peut être disponible si on a besoin qu’il donne un coup de main sur une partie du match. » Par exemple ce dimanche (21h) contre Lille, pour le match phare de la 20e journée de Ligue 1 ?

Le titre de l'encadré ici

MULTILIVE|||

Toute la Ligue 1 en live audio et écrit sur votre mobile en exclusivité et gratuitement avec l'application iPhone Multilive!