RMC Sport

Brest, en mode survie

Alex Dupont

Alex Dupont - -

Après une première saison difficile en Ligue 1, le Stade Brestois dispose d’un effectif quasi-inchangé. Suffisant pour éviter la relégation en Ligue 2 ?

L’un des petits poucets de la Ligue 1 et ses 24 millions d’euros de budget est encore là. Après une deuxième partie de saison catastrophique, Brest a frôlé la descente express (16e à deux points de Monaco, relégué en L2). Et pourtant, tout avait bien commencé pour les Bretons. Bien loin du cauchemar d’Arles-Avignon, les protégés d’Alex Dupont étaient, en novembre dernier, encore leaders après onze journées de championnat de Ligue 1.

Une place que Bruno Grougi garde en mémoire : « Pendant quelques matches, on a été en haut du classement. Mais tout ça était trop flatteur pour nous. » Impression confirmée par la seconde partie réalisée par les coéquipiers du milieu de terrain brestois : « Après, on est revenu à notre place et on a galéré en fin de saison, mais on s’est maintenu. Et même si c’était dur, toute cette expérience va nous servir pour la saison prochaine. »

Avec des moyens financiers limités, Brest n’a pas fait de folie sur le marché des transferts. Le gardien, Lionel Cappone (Lorient), le milieu colombien, John Jairo Culma (Maccabi Haïfa) et l'attaquant israélien aux 18 buts avec l'HapoëlNolan Roux Haïfa, Eden Ben Basat ont pris la direction de la Bretagne. Le mercato n’est pas encore terminé. Et le cas de  qui est courtisé par Schalke 04 (voir ci-dessous) fait débat.

Mais l’expérimenté Bruno Grougi (28 ans), qui a prolongé jusqu’en 2014, sera lui bien présent : « Ici, il y a tout ce qu’il faut. Et, j’ai la chance d’être avec un bon coach qui va encore beaucoup m’apporter. Puis, j’ai pu me rendre compte qu’on tenait à moi au club. Après avoir hésité à prolonger (NDLR, Grougi était courtisé par Caen), tout est rentré dans l’ordre. Maintenant, on verra pour le reste… » Le reste, ça sera face à Evian, lors de la première journée de Ligue 1, le 6 août prochain.

La phrase : Bruno Grougi

« Caen était mon club formateur. J’ai hésité à prolonger à Brest. Mais finalement, c’était logique de rester ici »

Le titre de l'encadré ici

Statu quo pour Roux |||

Même si sa situation reste bloquée, Nolan Roux est toujours décidé à rejoindre Schalke 04. Brest entend récupérer 8 millions d’euros pour son attaquant. Sauf que les dirigeants allemands ont pour l’instant seulement proposé 6,5 millions. A priori, ça devrait encore bouger pour Nolan Roux.