RMC Sport

Brest-Lille: la remontée vaine des Dogues malgré Yilmaz

Lille, dernière équipe invaincue de Ligue 1, a concédé sa première défaite de la saison, dimanche à Brest (3-2) lors de la 10e journée, trois jours après son exploit sur la pelouse de l'AC Milan, en Ligue Europa.

Invaincu toutes compétitions confondues, lors de ses sept derniers déplacements en Ligue 1 également, avant de se rendre à Brest, le LOSC est tombé pour la première fois de la saison dimanche.

Au septième ciel après leur superbe victoire (3-0) de la semaine en Ligue Europa, sur le terrain du Milan, les joueurs de Christophe Galtier sont tombés de haut en s’inclinant (3-2) contre le 13e du classement, qui restait sur trois défaites de rang en Ligue 1 et possède la défense la plus poreuse du championnat de France (22 buts encaissés).

Brest a déployé ses ailes en première période avec des latéraux buteurs, notamment Romain Perraud, également passeur décisif. Et le LOSC a pris l’eau, encaissant trois buts en moins d’une demi-heure, alors qu’il n’avait été mené que neuf minutes en Ligue 1 cette saison. 

Les choix forts de Christophe Galtier

Christophe Galtier craignait à juste titre l'excès de confiance. Excédé par la suffisance observée chez certains de ses joueurs, l'entraîneur du LOSC a pris ses responsabilités à la pause. Les trois changements opérés (avec les sorties de Bradaric, Ikoné et Soumaré, au profit de Mandava, Lihadji et Xeka) par le technicien français ont rapidement porté leurs fruits.

De retour sur la pelouse avec de bien meilleures intentions, les Dogues ont mis à contribution Gautier Larsonneur (48e) et retrouvé de l’allant, ainsi que du mordant, dans le sillage des entrants, Isaac Lihadji notamment, qui ont apporté beaucoup de fraîcheur et de dynamisme.

Intenable sur le côté droit, Lihadji a délivré une superbe passe à destination de Yazici, le héros de San Siro, qui n’a cette fois pas oublié son compatriote Yilmaz, efficace de près pour le doublé (57e). Il avait déjà réduit la marque dans le temps additionnel de la première période, sur penalty (45e+3).

Yilmaz manque de peu le triplé

Pied droit, pied gauche, de la tête, le vétéran turc de 35 ans, auteur de six buts cette saison, à une unité seulement de Kylian Mbappé, meilleur buteur de Ligue 1, a toujours été dans les bons coups.

Toute la détermination et le courage de Yilmaz, impliqué sur un but lors de chacun de ses 6 derniers matches de Ligue 1 (6 buts, 1 passe sur la période), une première pour un joueur de Lille dans l’élite depuis Eden Hazard en septembre-octobre 2011 (6), n’auront toutefois pas été suffisants pour renverser le cours de la rencontre.

Grâce à une première période quasiment parfaite et beaucoup de courage au retour des vestiaires, les Brestois ont réalisé l’exploit et brisé une série de quatorze matches sans défaite pour les Lillois. Il n’y a désormais plus aucune équipe invaincue en Ligue 1 cette saison. 

QM