RMC Sport

"C’est du suicide", Trémoulinas regrette le traitement médical reçu au FC Séville

Benoît Trémoulinas, sur le plateau de l'émission J+1

Benoît Trémoulinas, sur le plateau de l'émission J+1 - Twitter - @jplusun

Retraité précoce à 33 ans, l’ancien international français Benoît Trémoulinas (5 sélections) est revenu sur le traitement qu’il a subi au FC Séville pour soigner ses infiltrations. Avec quelques regrets.

La décision s’est faite à contrecoeur. Après deux ans sans club, contraint par son genou, Benoît Trémoulinas a annoncé sa retraite la semaine dernière. À 33 ans seulement, l’ancien latéral gauche des Bleus a dû renoncer au haut niveau malgré trois opérations pour soigner ce genou douloureux. Avec le recul, le champion de France 2009 avec Bordeaux regrette la manière dont le FC Séville a traité son problème articulaire.

Trémoulinas déplore le manque d’information

"La petite chose que je pourrais reprocher au staff médical, c’est qu’ils m’ont fait beaucoup d’infiltrations de corticoïdes, s’est souvenu le tout jeune retraité dans l’émission J+1 ce dimanche. Et, en aucun cas, ils sont venus me voir pour me dire: 'Attention Benoît, c’est néfaste, on va y aller tranquille'."

"Six ou sept infiltrations dans la saison"

Dès ses premiers pas en Andalousie, en 2014, Trémoulinas est alerté. "Je jouais avec des douleurs persistantes au genou et, dès les trois, quatre premiers mois où je jouais à Séville, mon genou a commencé à me faire beaucoup mal, a poursuivi le joueur formé à Bordeaux. […] Je sais que, la deuxième année (2015-2016), j’ai dû faire peut-être six ou sept infiltrations dans la saison, ce qui est énorme."

"C’est du suicide"

Avant de constater les conséquences. "Tous les chirurgiens m’ont dit, excusez-moi de dire ça, mais: 'C’est de la merde'. Vous pouvez peut-être en faire une de temps en temps, une par an pour masquer la douleur sur un gros match, mais six ou sept, c’est du suicide!"

Après avoir "tout donné, tout tenté" et après deux Ligues Europa conquises en 2015 et 2016 avec le FC Séville, Trémoulinas a donc officiellement pris sa retraite jeudi. "Mon état physique ne me permet plus de poursuivre ma carrière de footballeur", a ainsi regretté l’ancien latéral gauche.

Florian Perrier