RMC Sport

Caen: "Je n’osais plus sortir de chez moi" témoigne Fortin

Jean-François Fortin

Jean-François Fortin - AFP

Trois ans après l’affaire des matches présumés truqués en Ligue 2, Jean-François Fortin est revenu sur cet épisode difficile dans le Super Football Show sur RMC. Le président de Caen, qui a passé deux nuits en prison à l’époque, explique avoir envisagé de tout laisser tomber. Après avoir été blanchi par la Ligue, le juge d’instruction l’a renvoyé en correctionnelle.

Trois ans après l’affaire des matchs présumés truqués en Ligue 2, la procédure judiciaire est toujours en cours. Le juge d’instruction a décidé de renvoyer neuf personnes en correctionnelle, dont Jean-François Fortin. L’audience, qui n’a pas encore été fixée, devrait avoir lieu l’an prochain. En attendant, le président de Caen garde un souvenir douloureux de cet épisode, qui lui a valu deux dormir deux nuits en prison. "Je suis un type honnête, très honnête. Et je sais ce que je n’ai pas fait", s’est-il défendu ce jeudi dans le Super Football Show sur RMC.

>> OM: Luiz Gustavo pourra jouer contre le PSG

Fortin: "Après ça, tu as honte"

"Quand tu n’es pas préparé à ça, que tu te retrouves avec des menottes et deux nuits au violon… Après ça, tu as honte, a-t-il expliqué. Je n’osais plus sortir de chez moi. Je voulais tout laisser tomber, mon boulot d’industriel, qui représente quand même 4000 salariés, et le foot. Ça c’est clair. Et puis, il y a eu ce changement de la Ligue nationale de football qui m’a complétement blanchi. Ça m’a rassuré. Mais ensuite, le juge m’a tout de même renvoyé en correctionnelle."

>> Retrouvez tous les podcasts du Super Football Show

VIDEO: "Labrune est un menteur" tacle Hutteau

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur