RMC Sport

Chantôme, talent (enfin) confirmé

Clément Chantôme

Clément Chantôme - -

Avec sa prolongation jusqu’en 2015, le milieu de terrain parisien a confirmé cette semaine son nouveau statut au sein de son club formateur. A Brest ce dimanche (17h) et jusqu’à la fin de la saison, il pourrait même se rapprocher de l’équipe de France, qui jouera trois matches au mois de juin.

Des états d’âme, une envie d’ailleurs. L’été dernier, Clément Chantôme était sur le point de renoncer à son ambition de s’imposer au sein de son club formateur. « Je voulais partir », reconnait le milieu de terrain du Paris Saint-Germain, alors frustré par son faible temps de jeu, avec seulement 15 titularisations sur les deux dernières saisons. Mais en quelques mois, la tendance s’est inversée. Devenu indispensable, le joueur originaire de l’Yonne (23 ans) a prolongé jeudi son contrat jusqu’en 2015.

Une perspective qui relevait de l’utopie il y a quelques mois. « Si on m’avait dit en début de saison que j’allais prolonger, je n’y aurais pas cru » explique-t-il. Comme pour Mamadou Sakho (21 ans), également formé au PSG et qui a prolongé jusqu’en 2014, et Christophe Jallet (2015), la direction avait fait de son dossier une priorité. « C’est un signe très fort de la part de Clément et une volonté très déterminée du club de le voir comme quelqu’un qui progresse et qui franchit des étapes, palier après palier », assure son président, Robin Leproux.

Parfait complément de Claude Makelele, grâce à sa capacité à se projeter vers l’avant et à assurer la liaison technique avec les attaquants, il aligne les bonnes performances. Au point désormais de frapper à la porte des Bleus, qui disputeront trois matches (la Biélorussie en qualification pour l’Euro 2012, puis l’Ukraine et la Pologne en amical, ndlr) au mois du juin. « J’ai hâte de le voir en équipe de France », glisse le président parisien. « Pour les Bleus, je reviens de trop loin, lui répond l’intéressé. Pour l’instant, ce n’est pas ma priorité. Si ça doit venir, ce sera avec un grand plaisir. Mais ce n’est pas une question que je me pose. » Seul Laurent Blanc sera de toute façon amené à y répondre.

LP avec RP