RMC Sport

Chapron critique les arbitres qui "refusent d’admettre qu’ils font des erreurs"

Tony Chapron

Tony Chapron - AFP

A la suite d'une séquence montrant la confusion entre l’arbitre de Nîmes-OM et ses assistants vidéo en début de saison, Tony Chapron a pointé du doigt le manque d’honnêteté dans son ex-corporation.

Diffusée par Canal +, c’est une scène qui a fait beaucoup parler cette semaine. Lors du match de la 2e journée Ligue 1 entre Nîmes et l’OM (3-1 le 19 août), l’arbitre Benoît Bastien n’a pas écouté ses assistants du VAR après que Valère Germain se soit effondré dans la surface de réparation. Estimant qu’il n’y avait pas faute sur le Marseillais, il a laissé le jeu se poursuivre alors que l’un de ses assistants vidéo, Amaury Delerue, lui avait clairement demandé de l’arrêter pour pouvoir revisionner l’action.

Des arbitres "sur-préparés"

Un discours de sourds qui n’étonne pas plus que ça l’ancien arbitre Tony Chapron. "On a eu cette saison d’autres situations où on avait la possibilité d’utiliser la vidéo dans le même contexte, a-t-il indiqué vendredi sur le plateau du Late Football Club sur la chaîne cryptée. Il y a certains arbitres qui refusent de reconnaître qu’ils font des erreurs sur le terrain."

Pour étayer son propos, Tony Chapron parle d’arbitres qui anticipent trop le comportement de certains joueurs à travers le travail vidéo effectué en amont. Sur cet exemple précis, Benoît Bastien pense que c’est Valère Germain qui commet une faute en poussant Anthony Briançon. "C’est ce qu'on appelle la sur-préparation. A vouloir voir absolument les images en préparation de match, on a l’impression de les voir sur le terrain alors qu’elles ne se produisent pas. On ne laisse pas ses émotions et sa vision de l’événement agir pour décider" conclut Tony Chapron.

AB