RMC Sport

Claude Makelele relaxé

Claude Makelele

Claude Makelele - -

Claude Makelele, accusé de violences par une ex-petite amie, a été relaxé jeudi.

Il risquait cinq mois de prison avec sursis. Claude Makelele, entraîneur adjoint de Carlo Ancelotti au PSG, a été relaxé jeudi par le tribunal de Versailles.

Claude Makelele était accusé par son ex-petite amie britannique, Thandi Ojeer, de "violences" pour des faits qui remontent à octobre 2010. La constitution de partie civile de la jeune femme a été déclarée irrecevable et elle a été condamnée à payer 2.000 euros pour "abus de constitution de partie civile".

Ni l'ancien footballeur et actuel entraîneur-adjoint du Paris SG, ni la jeune femme, qui vit au Royaume-Uni, n'étaient présents à la lecture du jugement.

Une altercation dans l'appartement de Makelele

Retour sur les faits : il y a deux ans, Thandi Ojeer, qui n’était déjà plus la compagne de l’ancien international français, se serait introduite au domicile du joueur sans y avoir été conviée, entraînant une altercation.

La jeune femme, qui souffrait d'un hématome à la mâchoire nécessitant quatre jours d'incapacité de travail, avait alors porté plainte deux jours après les faits.

90.000 euros de dommages

Aujourd'hui, elle réclame 90 000 euros de dommages et intérêts à son ancien compagnon.

Claude Makelele a lui-même porté plainte pour "intrusion" et "agression". 

En mai 2012, lors de la citation à comparaître du footballeur du footballeur, son avocat, Me Arnaud Péricard, qui le représentait à l’audience, avait évoqué "un cas de légitime défense".

BFMTV