RMC Sport

Comment Nantes va vivre sans transferts

-

- - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Définitivement interdit de recrutement jusqu’à l’été 2015, suite à l’affaire Ismaël Bangoura, chez les pros comme chez les jeunes, le FC Nantes va devoir se débrouiller sans recrue pendant un an et demi. Une mission très compliquée.

Le verdict définitif est tombé. Les recours sont épuisés. Et un monument du football français va devoir faire avec ce qu’il a jusqu’à l’été 2015. Le Tribunal fédéral suisse de Lausanne a confirmé les décisions de la Fédération internationale (FIFA) et du Tribunal arbitral du sport (TAS) dans l’affaire Ismaël Bangoura et définitivement interdit au FC Nantes tout recrutement lors des deux périodes de transferts, à savoir l’été 2014 et janvier 2015. Chez les pros, donc, mais aussi dans les équipes de jeunes, autre grosse épine dans le pied d’un club connu pour sa formation. Sans oublier l’amende de 4,5 millions d’euros infligée à Bangoura en faveur d’Al-Nasr (Emirats arabes unis), dont il était parti pour le FCN en février 2012, que le club devra verser solidairement avec son joueur.

« C’est dégueulasse et immoral de faire les choses de cette façon-là, a réagi le président Waldemar Kita au micro de Larqué Foot sur RMC. Cette décision est injuste. Ces 4,5 millions, d’où sortent-ils ? Et pourquoi pas un, dix ou vingt millions ? Ce n’est pas du tout justifié ! » En pleine déconfiture sportive (15e place), Nantes subit cette fois un revers administratif. Qui va avoir beaucoup de conséquences. Car pour un club professionnel de l’élite, comment vivre sans transferts (la vente de joueurs reste autorisée) ? Le FCN va désormais devoir s’appuyer sur son équipe actuelle, moins Filip Djordjevic, en fin de contrat et partant vers l’Italie, et Adrien Trébel, qui n’a pas souhaité prolonger. Le défenseur central Papy Djilobodji, surveillé par plusieurs clubs, ne partira pas. Logique. « Vous imaginez bien qu’il est hors de question que quelqu’un d’autre parte », confirme Franck Kita, le directeur délégué.

Kita : « Pas un hasard si je voulais prendre 5-6 joueurs en janvier... »

Le club ne possède par ailleurs pas de cellule de recrutement. Ses dirigeants avaient décidé de ne pas investir dans ce domaine en sachant que la sanction allait tomber et qu’il n’était pas utile de payer des salariés qui n’auraient pas pu travailler. L’objectif est désormais de mettre en place cette cellule après l’été. « Il va falloir gérer avec l’équipe que l’on a mais ce n’est pas du nouveau pour nous, juge Waldemar Kita. On a essayé d’être positif, de voir depuis plusieurs mois de quelle façon on peut préparer l’avenir. Ce n’est pas un hasard si je voulais prendre cinq ou six joueurs au mois de janvier. » Si l’effectif ne va donc pas bouger l’an prochain, il faudra trouver parmi les attaquants un vrai remplaçant à Djordjevic, meilleur buteur du club en L1 cette saison avec 8 réalisations.

Alors, qui pour marquer des buts ? Le Serbe, absent lors des trois dernières rencontres pour cause de suspension, a prouvé que l’attaque nantaise était handicapée sans lui (deux tirs cadrés et aucun but en 270 minutes). Aristiguieta (2 buts), Bangoura (1 but), Gakpé (1 but) et Audel (0 but) devront améliorer leurs statistiques si Nantes veut se maintenir l’an prochain. A condition d’être toujours en L1 ! Avec une seule victoire en 2014 et une série en cours de six défaites et deux nuls, toutes compétitions confondues, le FCN doit remporter trois matchs sur leurs onze dernières rencontres pour assurer leur place dans l’élite. Pas encore gagné. Reste également à gérer cette amende de 4,5 millions à payer à Al-Nasr solidairement avec Bangoura. « Ça veut dire que nous allons tout payer », sourit amèrement Franck Kita. Une somme qui représente… 7% du budget de la saison (32 millions d'euros). « Soit je tue le joueur en lui demandant la somme, soit je m’en sers sur le terrain pour qu’il nous rende service pendant un an et demi », indique Waldemar Kita. La solution est trouvée. Car Nantes aura bien besoin de tout son effectif sur le pré.

A lire aussi :

>> FC Nantes : interdiction de recrutement jusqu'en juin 2015

>> Nantes : F.Kita avait anticipé la sanction

>> F.Kita retient la sanction financière

A.H. avec P.-Y.L. à Nantes