RMC Sport

Conflit Mediapro-LFP: "C’est tragique, mais tellement prévisible", estime Petit

Emmanuel Petit regrette de voir la situation s’envenimer entre la LFP et Mediapro, le principal diffuseur du football français. Avec l’avenir financier des clubs professionnels en jeu. Mais le consultant RMC Sport n’est pas vraiment surpris par un tel conflit.

C’est l’un des principaux sujets de conversation dans les couloirs du football français. Et autant dire qu’il suscite de fortes inquiétudes. La LFP est en conflit ouvert avec Mediapro, le principal diffuseur de la Ligue 1 et de la Ligue 2. Le groupe audiovisuel espagnol, soutenu par des fonds chinois, a demandé à renégocier son contrat pour les droits TV en raison de la pandémie de Covid-19. Une requête rejetée par la Ligue et son président Vincent Labrune, qui ont également refusé un délai de paiement pour l’échéance d’octobre. De quoi angoisser les clubs professionnels, dont les finances dépendent en grande partie des droits TV. L’Élysée suit le dossier de très près, mais la situation est tendue. A tous les niveaux.

"Il n’y a pas à revenir sur le contrat"

"C’est tragique, mais tellement prévisible, observe Emmanuel Petit, consultant RMC Sport. Il y a une jurisprudence en Italie. Ça aurait dû alerter le conseil d’administration de la Ligue. Dans les négociations, il aurait fallu demander des garanties bancaires ou même un garant. C’est comme si demain, je me mettais d’accord avec un propriétaire. J’achète sa maison, je m’y installe et au bout de trois semaines, je lui dis: ‘Finalement, ta maison ne me plaît plus autant donc si tu pouvais me rendre 30% du prix que je t’ai donné.’ Non, ce n’est pas possible. Un contrat, c’est un contrat. Les accords en bas de chaque page sont signés de façon collatérale. Donc il n’y a pas à revenir dessus, même avec le Covid."

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur