RMC Sport

Coronavirus: le témoignage fort de Pierre Ménès, guéri du Covid-19

De retour chez lui après avoir été hospitalisé une semaine en raison du coronavirus, le journaliste Pierre Ménès a témoigné ce mardi matin dans Les Grandes Gueules, sur RMC. L'occasion pour lui de raconter ses quelques jours difficiles, et de saluer le corps médical ainsi que le monde du football.

Après avoir évoqué la maladie sur son lit d'hôpital lundi, c'est depuis son domicile que Pierre Ménès s'est cette fois exprimé. Touché par une forme "digestive" du coronavirus, et placé sous surveillance à l'hôpital Beaujon (Clichy) pendant près d'une semaine, le journaliste de Canal+ a témoigné ce mardi dans Les Grandes Gueules, sur RMC.

>> Les podcasts des Grandes Gueules

"C'est très bizarre parce que je me suis auto-confiné très tôt, et puis mon état a commencé à se dégrader chez moi, raconte Ménès. Mais pas avec les symptômes fréquents qu'on nous balance 24h/24 à la télé, les problèmes respiratoires et tout. En fait j'avais une sorte d'état d'épuisement absolu, et sans rentrer dans les détails sordides, des diarrhées permanentes. Ça a dégénéré au fil des jours, et puis j'ai été atteint d'une crise de goutte horrible aux deux genoux. Je ne pouvais plus du tout bouger, alors j'ai pris la décision d'aller à l'hôpital."

>> Le sport face au coronavirus: la situation en direct

Où il a découvert qu'il était contaminé par le Covid-19. "Je suis d'abord allé à l'hôpital de Poissy où l'on m'a fait un scanner sous une tente, puis au bout de 24h j'ai demandé à être transféré à Beaujon où j'avais été greffé, poursuit-il. Le scanner a été positif au coronavirus, mais le test était lui négatif." A cause de cette forme peu fréquente de la maladie, probablement. "Je suis arrivé le mardi à Poissy et je suis rentré hier (lundi) après-midi chez moi. Au total j'ai perdu 15 kilos, ça ne me fait pas de mal, sourit Ménès. Mais j'ai été servi..."

"J'ai reçu d'innombrables messages du monde du foot"

Soulagé d'être "a priori guéri", parce qu'il a été "bien soigné" et qu'il possède "un putain de caractère", Pierre Ménès s'interroge toutefois sur les circonstances de sa contamination. "Avec ma femme, on ne dormait pas ensemble avant mon hospitalisation, elle portait un masque, on faisait en sorte de juste se croiser. J'ai été très prudent, et pourtant je l'ai chopé quand même", insiste-t-il, en mettant tout le monde en garde.

Remerciant le personnel soignant pour sa gentillesse et son professionnalisme ("on a beaucoup de chance d'être là où on est"), la figure du Canal Football Club a également eu une pensée pour le milieu du football. "Enormément de joueurs font preuve d'une générosité incroyable, rappelle-t-il. Moi-même j'ai reçu d'innombrables messages du monde du foot depuis hier, de Jean-Michel Aulas (OL) à Jean-Pierre Rivère (Nice) en passant par des gens du PSG. Je trouve qu'on n'insiste pas assez sur tout ce que fait de bien le monde du foot. Les footballeurs sont toujours présentés comme des gros riches qui ne pensent qu'à eux mais ce n'est pas la réalité. Des clubs vont être en grande difficulté à cause des droits TV et des sponsors qui vont se retirer… Mais bon, tout cela est accessoire en ce moment. Ce qui compte, c'est qu'on éradique cette pandémie et qu'on recommence à vivre."

RMC Sport