RMC Sport

Darder: "Avec Genesio, il y a plus de compromis"

Sergi Darder

Sergi Darder - AFP

EXCLU RMC Sport - Le milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais Sergi Darder était l’invité de Luis Attaque sur RMC ce lundi, au lendemain de son but face au PSG en clôture de la 28e journée de Ligue 1 (2-1). L’Espagnol a notamment évoqué le rôle de Bruno Genesio dans son intégration.

Sergi Darder, comment avez-vous vécu cette soirée face au PSG ?

Je suis content pour la victoire. On est la première équipe à battre le PSG. C’est une chose incroyable. Aussi bien pour nous, que pour Lyon et les supporters, ce qui s’est passé hier (dimanche) est très beau.

A titre personnel, vous avez eu des difficultés à vous intégrer à votre nouvelle équipe…

Je pensais que les premiers mois seraient faciles mais en réalité, ils ont été très difficiles. La Ligue 1 est beaucoup plus physique que la Liga. Le système était nouveau pour moi. Il y a plus de concurrence à Lyon qu’à Malaga. L’OL est un top club. Mais depuis 2016 avec Bruno (Genesio), je suis plus habitué. Avec davantage de confiance, je suis mieux qu’avant.

Quel était le problème durant les six premiers mois ?

Je ne sais pas. Il y a beaucoup de choses. Quand on est sur une bonne dynamique, c’est plus facile. L’ambiance était bonne mais quand tu perds, c’est toujours plus difficile. Et puis je ne parle pas très bien le français. Je suis toujours avec Rafael, Anthony Lopes, ceux qui parlent un peu anglais. C’est plus facile aujourd’hui car mon français s’est un peu amélioré.

L’OL a-t-il bien fait de changer d’entraîneur ?

J’ai été content avec Hubert (Fournier). C’est le premier entraîneur que j’ai eu ici. Mais avec Bruno, il y a un peu plus de compromis. L’ambiance et la dynamique sont meilleures maintenant.

Quel est votre meilleur poste selon vous ?

Je préfère jouer avec deux joueurs devant la défense. Mais le 4-3-3 actuel me plaît aussi.

Avec ce superbe but inscrit face au PSG, vous vous sentez libéré…

Oui, ces derniers mois, je ne jouais pas trop mais je me sentais mieux aux entraînements ainsi qu’avec mes partenaires. Quand je suis arrivé, je ne me sentais pas bien parce que je ne progressais pas. Je me suis senti beaucoup mieux à partir du mois de janvier. J’avais de meilleures sensations aux entraînements. Ça commençait à revenir.

la rédaction avec Luis Attaque