RMC Sport

Darder, Lössl, Ghezzal : les tops et les flops de Lyon-Guigamp

L’OL s’est promené contre Guingamp ce dimanche (5-1) en clôture de la 29e journée de L1. Le trident offensif lyonnais a fait merveille, face à des Guingampais qui n’ont fait illusion qu’une dizaine de minutes. Nos tops et nos flops.

LES TOPS

Le trident lyonnais

Ghezzal-Cornet-Lacazette : triangle équilatéral parfait ce dimanche. Deux pour Lacazette, un pour Cornet et un pour Ghezzal (avec trois passes décisives en prime), des enchaînements ultra-rapides et un dosage idéal entre jeu collectif et percussion. Ce Lyon-là ressemble à s’y méprendre au Lyon 2014-2015, qui avait martyrisé les défenses de l’Hexagone.

Sergi Darder

Contrôle-passe, dribble-passe, passe… Le métronome espagnol a dicté le tempo avec justesse et élégance, trois crans au-dessus de son niveau du début de saison. En plus auteur d’une aile de pigeon décisive sur le but de Lacazette, Darder a eu tout bon face aux Bretons. Avec un très bon Gonalons à ses côtés, et un Grenier pas mal non plus, l’emprise lyonnaise était totale.

Mapou Yanga-Mbiwa

Eponge à critiques depuis le début de la saison, le défenseur lyonnais a fait un sans-faute. Etrangement, c’est lui qui a touché le plus de ballons côté lyonnais (83), pour 16 gagnés et 6 perdus. Propre. Le rythme du match Les quatre premiers tirs cadrés de la rencontre ont fini au fond des filets. Top offensif ou flop défensif ? Question de point de vue, forcément. Mais le match était bon, autant jouer l’optimisme. Les attaques étaient en verve, même Erding, buteur sur son seul tir de la rencontre, pour notre plus grand plaisir.

LES FLOPS

Les approximations arbitrales

La victoire lyonnaise ne mérite pas d’être contestée, mais le scénario laissera quand mêmes des regrets aux Guingampais. Sur le premier but, une faute de Gonalons aurait pu être sifflée au départ de l’action (c’est discutable), et le troisième est entaché d’un hors-jeu de Cornet (léger mais avéré). Un point pour la vidéo.

Jonas Lössl

Lâché par sa défense, malheureux avec ses poteaux, timide dans sa sortie sur le quatrième but, trompé par son propre coéquipier… Lössl n’est pas coupable de la défaite de Guingamp, mais ce n’était clairement pas son soir. Cinq buts encaissés sur huit tirs cadrés, ça commence à faire.

La série guingampaise

Sur le même sujet

L’En Avant avait aligné trois victoires de rang de la 22e à la 24e journée, mais depuis c’est la panne. Deux nuls et trois défaites (les trois fois avec au moins quatre buts encaissés), et voilà Guingamp à nouveau menacé par la zone rouge, avec ses trois petits points d’avance sur Ajaccio, 18e avec un match moins. Alerte.