RMC Sport

Dassier répondra « aux stupidités »

-

- - -

INFO RMC SPORT. Silencieux depuis le conseil de surveillance jeudi à Paris, le président déchu de l’OM présentera publiquement son bilan la semaine prochaine. Offensif, il dévoile à RMC Sport ses principaux arguments. Sans langue de bois.

La vengeance est un plat qui se mange froid. Chassé de la présidence de l’Olympique de Marseille jeudi à l’issue du conseil de surveillance du club, Jean-Claude Dassier a pris acte de la décision de Margarita Louis-Dreyfus, l’actionnaire de l’OM, de le remplacer par Vincent Labrune. « Il faut savoir tourner les pages, a confié Dassier ce samedi à RMC Sport. J’ai été très heureux durant deux années à Marseille. » Si l’ancien journaliste s’est fait à l’idée de quitter ses fonctions, il entend néanmoins rétablir sa vérité. Muré dans le silence depuis le conseil de surveillance – on l’avait vu quitter comme groggy l’immeuble parisien où avait eu lieu la réunion, s’engouffrant directement dans un taxi –, il a la ferme intention de défendre publiquement son bilan à la tête du club olympien, ce qu’il a fait, en vain, face au tandem Labrune-MLD. L’ancien patron des sports de TF1 envisage de s’exprimer la semaine prochaine.

« Cette maison a été très bien gérée »

Beaucoup plus détendu que jeudi dernier, il nous dévoile sa ligne de défense : « Je pars sur un bilan qui me paraît très honorable, assure-t-il. Je répondrai aux stupidités qui prétendent que nous avions 20 millions d’euros de déficit, ce qui est un mensonge éhonté. Cette maison a été très bien gérée. Elle a obtenu quatre titres en deux ans (deux Coupes de la Ligue, un titre de champion et un Trophée des champions, ndlr). Ça suffit pour moi. Je laisse venir les histoires et les affaires. Tout va très bien. »

Si l’ex-patron de l’OM se dit serein, on a du mal à croire que cette éviction à un an du terme de son contrat, ne lui laisse pas un goût amer. « Mais pas du tout, s’emballe-t-il. Je suis d’une totale décontraction. Vous ne croyez tout de même pas que ma vie est attachée à ce genre de petites choses ? J’ai d’autres choses à faire et je le démontrerai bientôt. »