RMC Sport

Decourrière : « Conserver notre jeu spectaculaire »

-

- - -

A deux semaines de la reprise du championnat, le président de Valenciennes, Francis Decourrière, affiche ses ambitions. Et fait le point sur le mercato du club nordiste.

Comment s’est déroulée la préparation ?
La rentrée s’est fait progressivement. On avait cinq joueurs à la Coupe du monde. Ils ont rejoint le groupe récemment. Donc on est un peu perturbé, comme tous les clubs qui ont des joueurs internationaux.

Où en est le recrutement pour la saison à venir ?
On a déjà enrôlé trois joueurs. Nicolas Pallois, l’arrière gauche de Quevilly, Christopher Nzay Mfuyi, l’arrière central de Genève et Vincent Aboubacar, un jeune Camerounais de 18 ans. Il participé à des matches de Coupe du monde avec le Cameroun. Il nous a fait forte impression.

Attendez-vous d’autres arrivées prochainement ?
Dans l’immédiat non, s’il n’y a pas de départs. On a donné des bons de sortie à certains joueurs. J’ai pu lire dans la presse l’intérêt que des clubs se montraient intéressés. Mais pour l’instant, on n’a pas reçu de propositions les concernant.

Vous parlez de Siaka Tiéné et de Milan Bisevac ?
Oui, il y aussi Johan Audel. Mais pour l’instant, il n’y a aucune offre.

L’an passé, Valenciennes s’était distinguée par la qualité de son jeu. Allez-vous poursuivre dans cette voie ?
Oui, je pense que c’est par le jeu qu’on s’en sort. J’aime beaucoup une équipe comme Lorient par exemple. L’entraîneur reste, les joueurs passent. Mais le beau jeu persiste. Le système également. On veut conserver cette façon spectaculaire de jouer. C’est la patte de Philippe Montanier.

Le VAFC rêve-t-il d’Europe ?
Ce n’est pas notre objectif numéro un. Pour le moment on cherche poursuivre le travail qui a été fait au club ses dernières années. Après, on verra.

Propos recueillis par Alix Dulac