RMC Sport

Delanoë : « Ce n’est pas ce que je retiens »

Bertrand Delanoë

Bertrand Delanoë - -

EXCLU RMC SPORT. Dans le Grand After ce lundi soir sur RMC, Bertrand Delanoë, le maire de Paris, a souhaité minimiser les incidents qui ont émaillé la fête du titre de champion de France du PSG autour de la place du Trocadéro.

Bertrand Delanoë, le dispositif de sécurité a-t-il été sous-estimé ?

C’est possible. Il y a eu quelques débordements, quelques perturbateurs. Mais globalement, tous ceux qui aiment le PSG ont fait la fête. Il y avait des milliers de personnes. C’est vrai qu’on voit plus les perturbateurs mais moi, j’ai vu des milliers de jeunes et de moins jeunes qui aiment le PSG, qui aiment le foot et qui étaient heureux d’être là avec les joueurs. C’est ce que je préfère retenir. J’ai entendu parler de bêtise humaine. Oui, il y a eu un peu de bêtise humaine mais elle ne doit pas masquer la foule de gens sympas qui sont venus faire la fête du PSG.

Aurait-il fallu organiser la fête au Parc des Princes ?

De toute façon, il y aura un match samedi soir au Parc des Princes (contre Brest). Je pense que ce sera chaleureux, que le public va vibrer, que les joueurs seront heureux de jouer sur leur pelouse. C’est toute une saison qui se joue sur un titre. Le PSG l’a gagné. C’est ce qui compte. Je n’ignore pas la bêtise humaine, les quelques perturbateurs. Mais ce n’est pas ce que je retiens principalement.

Faut-il cesser d’organiser ce genre d’évènement dans les rues ?

En tout cas, il ne faut pas qu’on empêche le peuple de Paris de faire la fête à ses champions. C’est un sport populaire, qui entraîne beaucoup de gens chaleureux, de bonne foi. Il ne faut pas s’interdire la fête populaire. On verra bien comment ça évoluera avec le temps. Ce qui compte aujourd’hui, c’est le titre.

Que représente ce titre pour la ville de Paris ?

Quand on l’attend pendant 19 ans, ça représente beaucoup. On est extrêmement heureux. Paris aime le PSG. Il y a un lien très, très fort. C’est un évènement extraordinaire. Je suis un supporter du PSG depuis longtemps. J’ai été au conseil d’administration. Je sais ce qu’ils représentent pour les Parisiens. Je les aime ! J’essaye de ne pas donner trop d’importance à ce qui est dérisoire, secondaire et condamnable.

A lire aussi :

- EN DIRECT - PSG : une fête sous tension

- PSG : la fête tourne mal

- Al-Khelaïfi : « Tout le monde reste au PSG »