RMC Sport

Deschamps : « Champion du mercato, ça ne m’intéresse pas »

Le nouvel entraîneur olympien est impatient de débuter le championnat.

Le nouvel entraîneur olympien est impatient de débuter le championnat. - -

Alors que l'OM s'est montré très actif sur le marché des transferts, l'entraîneur marseillais n’a qu’une idée en tête avant le déplacement samedi à Grenoble : être champion en mai.

Didier Deschamps, l’OM débute le championnat samedi à Grenoble avec une grosse pression...
On attend toujours beaucoup de l’OM. C’était le cas les années précédentes. Je ne sais pas si on attend plus cette saison. Les commentaires, les analyses des uns et des autres… Chacun est libre d’avoir sa propre opinion. Il n’y a qu’une vérité, celle du terrain. On fera en sorte d’être efficace, même si, avec le temps, je suis convaincu qu’on a une marge de progression importante. Mais ça y est, on est sur la ligne de départ dès samedi.

Que vous inspire ce premier déplacement à Grenoble ?
C’est le gros match. Le stade va être plein. Grenoble est une équipe qui n’a pas marqué beaucoup de buts la saison passée mais qui n’en a pas pris beaucoup non plus. Bien qu’elle joue à domicile, elle va prendre un minimum de risques et penser avant tout à bien défendre. Elle profitera de quelques opportunités. Grenoble dispose d’une arme importante avec les coups de pieds arrêtés. Ils ont de bons tireurs avec Courtois et Batlles et trois ou quatre joueurs de grands gabarits.

Vous serez privés de certains joueurs importants comme Lucho Gonzalez ou Stéphane Mbia...
C’est vrai que je préfère avoir l’embarras du choix, même si ça peut-être un casse-tête pour choisir le onze de départ. L’effectif a été construit pour palier ces absences, même si pour le premier match, je m’en serais bien passé. C’est comme ça, je ne vais pas pleurer. Lucho n’est pas là. Stéphane Mbia non plus. Mais il y aura d’autres joueurs. A eux de répondre présents.

Quel bilan tirez-vous du mercato ?
Il y avait une feuille de route en tenant compte de l’aspect financier. On a bien vendu. On a fait en sorte que les nouveaux joueurs apportent quelque chose en plus, notamment au niveau de l’état d’esprit. Mais quelque soit le recrutement, on m’aurait de toute façon demandé le même objectif. On a fait en sorte d’avoir les joueurs pour l’atteindre.

L’OM a été le club le plus actif sur le marché des transferts...
Pas sur les sommes dépensées en tout cas ! Sur la qualité des recrues, chacun à sa propre idée. Champion du mercato, c’est comme champion d’hiver, ça ne m’intéresse pas. Il n’y a qu’un titre qui compte, celui du mois de mai.

La rencontre Marseille-Bordeaux, comptant pour la quatrième journée de Ligue 1, devrait finalement se jouer au Vélodrome...
C’est une très bonne chose. De toute façon, si ce n’est pas le cas, on ne jouera pas. Déjà qu’on débute par trois matches à l’extérieur, on ne va pas trouver encore une solution pour jouer contre Bordeaux. J’espère qu’on aura le temps de nettoyer le stade Vélodrome d’ici là. Sachant qu’il faut aussi changer la pelouse et qu’on a besoin d’un délai le temps qu’elle s’enracine. Si c’est pour jouer avec des plaques et des rainures, c’est dangereux. Il faut qu’on soit sûr que la pelouse puisse bien tenir.

La rédaction - Julien Landry