RMC Sport

Deschamps : « Je préfère être devant que derrière »

Didier Deschamps

Didier Deschamps - -

L’entraîneur marseillais savoure la place de leader conquise par l’OM grâce à la victoire de mercredi face à Nice (4-2). Il évoque la lutte pour le titre et la superbe performance des frères Ayew.

Didier Deschamps, l’OM devait absolument l’emporter pour prendre la première place du championnat. Mission accomplie…

Cela n’a pas été simple. Il y a eu plusieurs faits de match des deux côtés. La rencontre aurait pu basculer. Steve arrête un penalty… Je savoure le fait qu’on ait marqué quatre buts et les trois points, qui étaient très importants pour nous.

Cette place de leader vous ravit ?

Oui, on y est. Cette position va être mise à mal dès dimanche. Il nous reste six matches. Je préfère être devant que derrière. On n’a plus à cavaler et à espérer que les autres ne prennent pas de points. L’important, c’est d’être premier à l’issue de la 38e journée. Pas à la 32e.

Quand on voit le match que réalise Jordan (un but et une passe décisive), on peut se demander pourquoi il n’a pas démarré cette rencontre…

J’avais l’option de le mettre d’entrée. Personne ne pouvait savoir comment les choses se seraient passées s’il avait débuté. J’ai préféré le garder comme joker. Même s’il n’a pas tout bien fait, il a montré des choses intéressantes.

« Laissez André et Jordan tranquilles »

Lui et son frère André ont éclaboussé ce match de leur classe.

Doucement, doucement. Laissez-les tranquilles ! Ils ont été performants tous les deux. Je ne vais pas en rajouter. C’est Abedi (Ndlr, leur père) qui doit être content.

Maintenant que vous avez pris la première place, vous voyez Lille craquer ?

Je ne suis pas Lillois. Mais on est favoris et c’est logique qu’on soit devant. Ça, c’est ce qu’ils disent. Franchement, je ne pense pas qu’ils jouent pour ne pas être premiers. Il faut être réaliste. Il y a encore 18 points à prendre.

Propos recueillis par Florent Germain