RMC Sport

Deschamps : « Une période d’agitation jusqu’au 31 août »

Didier Deschamps

Didier Deschamps - -

Au-delà de la défaite concédée à Valenciennes (3-2) samedi soir, l’entraîneur marseillais estime que le marché des transferts est aussi responsable du début de saison catastrophique de son équipe.

Didier, quelle analyse faites-vous de cette nouvelle défaite ?
Paradoxalement, je trouve qu’on était plutôt bien. On a eu les meilleures occasions en première mi-temps. On a commis quelques erreurs défensives. On a essayé de revenir de très loin. Je ne peux pas reprocher à mes joueurs leur état d’esprit. Peu de choses nous sourient en ce moment. C’est une nouvelle défaite. Le plus important est d’inverser la tendance et de retrouver des choses positives.

Y avait-il un accord avec Mamadou Niang sur son temps de jeu ?
Non. J’aligne les joueurs dont je dispose. Je ne vais pas le juger, ni sur ce match, ni sur celui contre Caen (1-2). J’ai été joueur aussi. C’est un être humain avant tout. Le souci, c’est que je n’avais pas Brandao qui était suspendu. Je ne pouvais pas utiliser Samassa. J’ai terminé avec deux jeunes. Je savais que ce n’était pas la meilleures des solutions. Ce n’est pas une excuse, mais ce qui s’est passé avec « Mamade » a conditionné beaucoup de choses négatives dans l’équipe et dans le vestiaire.

C’est un début de saison très compliqué sur le terrain et en dehors…
Oui, mais si à la limite ça se passe bien sur le terrain, je m’en contente. C’est agité. Je ne suis pas inquiet mais je préférerais être dans une atmosphère plus positive. On est un peu dans l’urgence. Ce n’est jamais bon. Il faut faire front et garder son calme.

Avez-vous des nouvelles de Ben Arfa ?
Non.

Comment expliquez-vous la fébrilité défensive de votre équipe ?
On a commis des erreurs. Vous savez quels joueurs composent la défense. Gabi (Heinze) revient. Je savais que ce serait dur pour Azpilicueta qui a joué 90 minutes cette semaine avec l’Espagne contre le Mexique (1-1). Je n’ai pas énormément de choix au poste d’arrière droit.

Cette deuxième défaite est une très mauvaise affaire…
On préférait être dans une autre situation. Il y aura une période d’agitation jusqu’au 31 août, à minuit. Malheureusement. Il faudra faire avec et faire en sorte de redresser la barre. On ne peut pas dire qu’il y a des ondes positives en ce moment autour du club.

JB