RMC Sport

Di Meco : « Avec la taxe à 75 %, des clubs vont mourir »

Eric Di Meco

Eric Di Meco - -

Vendredi, la taxe à 75 % a été votée à l’Assemblée Nationale. Une mesure qui met en danger 13 clubs en Ligue 1. Les présidents de clubs, qui se réuniront jeudi, menacent de faire grève. A juste titre pour Eric Di Meco.

Avec environ 470 entreprises concernées en France, dont 13 clubs de Ligue 1, cette mesure coûterait 44 millions d’euros au football professionnel. Mais pour notre consultant RMC Sport, l’hypothétique exode massif des joueurs concernés serait en réalité plus couteux. « Là où cette mesure est injuste, c’est qu’elle est rétroactive, et les clubs vont se prendre ça dans la figure sans pouvoir se défendre. Il y a beaucoup d’entreprises qui sont touchées, mais les entreprises autres que les clubs de football ont souvent des antennes à l’étranger et vont pouvoir ruser pour ne pas payer cette taxe. Alors qu’au football, ce sont des contrats à durée déterminée qui ont été signés donc les joueurs vont être obligés de le payer plein pot puisqu’il n’y a pas d’échappatoire.

C’est impopulaire, parce qu’on a tous les yeux rivés sur les salaires des joueurs de foot. Mais le problème, c’est que dès que la taxe va sortir, il y aura au moins un club qui va déposer le bilan. Ça veut dire que les joueurs de foot vont partir à l’étranger pour gagner plus d’argent qu’en France et par conséquent, leurs impôts iront dans les caisses des autres pays. Donc c’est de la démagogie totale parce que le football rapporte énormément d’argent à l’état, contribue énormément à l’effort national, à hauteur de 700 millions d’euros par an. Entre les charges sociales, les impôts des joueurs, ceux des clubs, c’est énorme ! Si l’état fait partir cette économie-là à l’étranger, il perd de l’argent. C’est là où cette taxe est paradoxale, parce que si elle est mise en place, le départ des joueurs vers l’étranger va faire perdre plus d’argent à l’état ! »

« Le joueur de foot n'est pas un exilé fiscal »

« Le président Seydoux l’a annoncé : le jour où cette taxe sortira, le LOSC déposera le bilan. Ça veut dire qu’entre 50 et 100 salariés du club seront sur la paille et ça veut dire que toutes les entreprises autour du stade ou qui travaillent grâce au football à Lille le seront aussi. Il faut l’expliquer, ça. Parce que si les présidents montent au créneau, ce n’est pas pour « gaver » les joueurs de foot. C’est parce que les clubs sont en danger, il y a des clubs qui vont mourir, avec toute l’économie qui va avec. Et si les clubs décidaient de payer les joueurs moins de 100.000 euros par mois pour ne pas payer cette taxe, ils partiront tous à l’étranger, il ne restera que des « pipes » en Ligue 1 et il y aura donc moins d’impôts qui rentreront dans les caisses de l’état. Le joueur de foot n’est pas un exilé fiscal. Il ira simplement voir ailleurs pour payer ses impôts normalement. »

A lire aussi :

>> La taxe à 75 % votée par l'Assemblée !
>> Blanc : "La taxe ? J'ai d'autres choses à penser"
>> Vers un boycott de la Ligue 1 ?

Eric Di Méco