RMC Sport

Di Meco : "Le climat à l’OM va être terrible"

-

- - -

Dans les Grandes Gueules du Sport sur RMC, Eric Di Meco, membre de la Dream Team RMC Sport et grand connaisseur du club phocéen, a donné son sentiment sur la démission de Marcelo Bielsa.

« J'ai cru que c'était une plaisanterie. Un pote m’a appelé et j’ai cru qu’il me chambrait car l’OM avait perdu. Je l’ai pris à la rigolade et je lui ai raccroché au nez. Au début, je n’ai pas voulu le croire. C'était irrationnel. Après, ça a été de l’incompréhension. Derrière, il y a un sentiment de colère. Je me dis : ‘‘C’est pas possible, il ne peut pas faire ça, il tue le club en faisant ça !’’ Tous les gens que j’ai croisés samedi soir après le match n’en revenaient pas. C'est unique dans les annales du foot. J'ai connu des entraîneurs premiers du championnat virés, des présidents repreneurs mais je n’avais jamais vu ça ! «

Un sentiment de trahison »

L’an dernier, il y avait eu cette fameuse conférence de presse où il disait qu’il n’avait pas été écouté sur le recrutement. Mais depuis, ils (les dirigeants de l’OM) ont tout fait ! Si Bielsa avait voulu recruter quelqu’un de sa famille pour jouer avant-centre, le président Labrune l’aurait fait cette année. Donc, j’avoue, il y a un sentiment de trahison. Je suis en colère à cause des répercutions. Le club est dans une grosse mouise.

L’intérim de Franck Passi peut durer. J’ai connu ça avec Gérard Gili en 1988-89, directeur du centre de formation qui reprend l’équipe après Gérard Banide au bout de trois journées, qui fait le doublé. On peut se relever d’un changement d’entraîneur rapide, mais là, le problème c’est surtout les répercutions à la tête du club. Les supporters les plus acharnés vont demander la tête du président voire de l’actionnaire. Le climat va être terrible. »