RMC Sport

Di Meco : « Les dirigeants de l’OM se voilent la face »

Eric Di Meco

Eric Di Meco - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Eric Di Meco n’est pas étonné du désamour entre les supporters de l’OM et leur équipe. Pour le membre de la Dream Team RMC Sport, les dirigeants marseillais se rendent compte de cette fracture mais cherchent à la minimiser à tout prix.

Ce vendredi face à Ajaccio (20h30), le Stade Vélodrome va encore une fois sonner creux. Un désamour des supporters marseillais pour leur équipe de plus en plus flagrant à mesure que les mauvais résultats s’enchaînent. Pourtant, selon Eric Di Meco, les dirigeants de l’OM ne se rendent pas compte des conséquences que cela peut avoir.

« L’OM est un vrai lien social à Marseille, rappelle le membre de la Dream Team RMC Sport. La passion se transmet de père en fils, c’est le sujet de conversation numéro un dans les bars le matin. Les gens se désintéressent des matchs de l’OM, certains ne les regardent même plus à la télé. C’est quand même un problème. Mais le plus gros problème de cette histoire, c’est que les dirigeants se voilent la face depuis un certain un temps. Car si tu l’anticipes et que tu réagis, tu arrives peut-être à changer ce fait. »

« Les abonnés payent mais ne viennent plus »

Pour le membre de la Dream Team RMC Sport, le plus grave et que l’état-major marseillais fait parler les chiffres comme ça l’arrange : « Là, ça fait un certain temps que les dirigeants font semblant et disent qu’il y a 30 000 spectateurs car ils comptent les abonnés. Mais les abonnés payent mais ne viennent plus. Et les dirigeants disent qu’il y a toujours autant de monde dans le stade. Si tu commences à ne pas réagir voire à nier l’évidence, il y a un gros problème. C’est que tu ne fais pas ce qu’il faut. Je suis très inquiet pour la saison prochaine avec le stade fini, pas de Coupe d’Europe et les gros joueurs qui vont partir. Pour moi, il y a un souci. »

A lire aussi :

>> OM : pourquoi c’était très chaud à Sochaux

>> Pourquoi l’OM ne doit pas zapper Ajaccio

>> Di Meco : « A l’OM, les mecs ne se supportent pas »

La rédaction