RMC Sport

Di Meco : « On a sacrifié Baup pour une politique qui n’est pas cohérente »

-

- - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le match nul (1-1) à Reims ce vendredi complique un peu plus les chances de l’OM d’atteindre la troisième place. Eric Di Meco s’essaye à un premier bilan. Selon lui, Marseille a manqué de cohérence dans ses choix cette saison.

« J’ai une pensée pour Elie Baup aujourd’hui. Parce qu’en début de saison, on lui explique que l’OM va recruter français, des jeunes joueurs en devenir, que ça va être le Dortmund de la France, qu’on va faire d’un Thauvin un Reus et d’un Imbula un Götze, etc. Baup a donc été obligé de faire jouer des jeunes sans trop d’expérience pour rester dans la ligne éditoriale du club. Et à l’arrivée, il va dans le mur. Parce qu’il y avait peut-être trop de jeunes, qui n’avaient peut-être pas tout le talent qu’on leur prêtait. 

Aujourd’hui, José Anigo repart avec des joueurs qui avaient amené l’OM à la deuxième place l’an dernier. Ça veut dire que si Baup était resté avec l’ossature de l’an dernier et la même ligne directrice, il aurait peut-être eu de meilleurs résultats … J’ai l’impression qu’on a sacrifié Elie Baup sur l’autel d’une politique de club qui n’est pas cohérente pour un club comme Marseille.

« Trop de carences dans cette équipe »

Depuis la semaine dernière, avec la défaite contre Nice (0-1), on sait que l’objectif C1 est inaccessible. D’ailleurs, cette semaine, on n’a pas entendu parler de Ligue des champions du côté de l’OM, seulement de Ligue Europa. Donc on est conscient que cette troisième place va être très difficile à atteindre. Mais même dans la quête à la ‘‘petite’’ coupe d’Europe, ils ont laissé deux points à Reims, parce qu’ils ne sont pas capable de marquer dans leurs temps forts. Il n’y a rien d’étonnant que la deuxième mi-temps tourne au vinaigre. Il y a trop de carences dans cette équipe. »

A lire aussi : Ligue 1 - Insuffisant pour l'OM Le vélodrome à louer puis à vendre ? OM : Jeunes, pros ... et en CFA 2

Éric Di Meco