RMC Sport

Diakhaté : « Pas né pour être un n°2 »

Pape Diakhaté (à droite)

Pape Diakhaté (à droite) - -

Le défenseur lyonnais ne semble pas effrayer par la concurrence au sein du club rhodanien. Sûr de sa force, l’international sénégalais se montre ambitieux avant la réception de Nice dimanche (17h) lors de la 29e journée de Ligue 1.

Pape Diakhaté, l’OL est actuellement quatrième de L1. Comment abordez-vous la dernière ligne droite du championnat ?

C’est très excitant. On est dans le rôle d’un chasseur. C’est une position qui nous convient. On a l’habitude de jouer des matches couperets. On sait qu’il reste dix rencontres. Il faut en gagner le maximum. L’idéal serait de faire un sans-faute. On sait que ça ne sera pas facile. Mais quand on joue à Lyon, il faut être prêt à assumer ça.

Comment vivez-vous la concurrence au poste de défenseur central ?

Comme je l’ai toujours dit, je ne suis pas né pour être un n°2. Je suis né pour jouer, pour gagner. Après, les choix, on les respecte. Les accepter, c’est trop dur. Parce que quand on est compétiteur, on ne peut pas accepter d’être sur un banc de touche. Mais quoi qu’il arrive, on se doit de respecter les choix de l’entraîneur lorsqu’on est professionnel.

« Une machination sur Gourcuff »

Que pensez-vous de la situation de Yoann Gourcuff ?

Il y a une machination sur « Yo » qui n’en vaut pas la peine. Dès fois, la presse est un peu sado-maso. Ils ont un très bon joueur. Ils veulent maintenant le critiquer et lui mettre tout sur le dos. Ce n’est pas un surhomme. Il ne demande pas ce qui lui arrive. La notoriété qu’il a, ce n’est pas de sa faute. Un joueur peut avoir des hauts et des bas. En ce moment, ça va un peu moins bien. Mais ça va revenir. Tous les jours à l’entraînement, il se donne les moyens de retrouver son niveau. Le fait de marquer en sélection contre le Luxembourg (0-2) va lui faire du bien.

Blessé depuis août dernier, Ederson est enfin de retour dans le groupe…

Je suis très heureux pour lui. Moi aussi, j’ai eu des blessures très graves. Je sais ce qu’on ressent quand on revient après une longue blessure. C’est un très grand professionnel. Franchement, depuis que je suis ici, c’est ce qui m’a le plus marqué chez lui. Il bosse beaucoup. Il s’est donné du mal pour en être là. Son retour va être bénéfique pour le groupe. C’est un très bon joueur et j’espère qu’on va en profiter. 

Propos recueillis par Julien Huet ,à Lyon