RMC Sport

Dijon: Dall’Oglio "surpris" par son licenciement selon Delcourt

-

- - AFP

Invité de l’Intégrale Sport ce lundi sur RMC, Olivier Delcourt, le président de Dijon, a expliqué son choix d’écarter Olivier Dall’Oglio. En révélant que le technicien de 51 ans ne s’attendait pas à se faire licencier.

La France était en mode fête en ce lundi 31 décembre. Mais la journée du Réveillon a pris une tournure moins joyeuse pour Olivier Dall’Oglio. L’entraîneur de Dijon a été démis de ses fonctions et remplacé (jusqu’à ce qu’un successeur lui soit trouvé) par son adjoint David Linarès. Un choix dont s’est justifié Olivier Delcourt, le président du club bourguignon, lors de son passage dans l’Intégrale Sport sur RMC.

"Il (Dall’Oglio, ndlr) était surpris. Il pensait me rencontrer avec des objectifs précis de points et peut-être un délai. Mais moi je suis responsable du club et de son avenir, a expliqué le dirigeant dijonnais. Quand on prend 7 points en 15 matchs, ça devient plus que compliqué. J’ai ressenti une certaine lassitude, autant au niveau des joueurs que du staff. C’était un besoin de renouveau. C’est comme ça que je l’ai ressenti et c’est pour ça que j’ai pris cette décision."

"Les messages avaient plus de mal à passer"

"Ce n’était pas une décision facile puisqu’on travaillait ensemble depuis six ans et demi avec Olivier, a-t-il poursuivi. Il a beaucoup de mérite. Si je n’avais pas eu confiance en lui, je ne l’aurais pas prolongé en juillet. Mais à un moment donné, je pense que les messages avaient plus de mal à passer. Ça devenait un peu compliqué et j’ai estimé qu’il était temps de changer les choses. Et dans des situations pareilles, c’est souvent le coach qui paye la note, même si c’est une responsabilité collective."

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur