RMC Sport

Droits TV Ligue 1: Quillot annonce qu'il va rendre son bonus lié à Mediapro

Après la confirmation par Mediapro d'un accord trouvé avec la Ligue de football professionnel (LFP) pour un retrait rapide des droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2, Didier Quillot sort de son silence. Dans L'Equipe, l'ancien directeur général exécutif de la Ligue dit sa déception et annonce rendre le bonus dont il a bénéficié dans le cadre de l'attribution des droits au groupe média.

Maintenant que les choses semblent quasi actées - en attendant une date précise et la validation par le tribunal de commerce - Didier Quillot prend la parole. L'ancien directeur général exécutif de la Ligue de football professionnel a répondu aux questions de l'Equipe dans l'édition de ce samedi, après l'accord conclu entre Mediapro et la LFP pour le retrait des droits TV concernant la Ligue 1 et la Ligue 2. 

"En 2018, Mediapro était le diffuseur historique de la Liga depuis 25 ans et à l'international. Mediapro et ses actionnaires connaissaient parfaitement l'équation économique du projet français, puisque le fonds chinois Orient Hontai Capital a racheté Mediapro en juin 2018, soit un mois après l'appel d'offres. Les résultats et donc les engagements de Mediapro étaient publics et connus de tous. Et nous avions obtenu, par ailleurs, une caution solidaire de l'actionnaire de référence. Cela rend encore plus incompréhensible leur attitude aujourd'hui", constate celui qui était aux manettes au moment de l'attribution des droits TV. 

"Je restituerai à la LFP le bonus que j'ai reçu"

Didier Quillot profite de l'occasion pour éteindre une polémique dans le fiasco global, en annonçant qu'il renonce au bonus de 500.000 dont il a bénéficié au moment de son départ, après l'élection de Vincent Labrune. Une somme liée à la réussite - à l'époque - de l'appel d'offres lancé pour les droits TV des championnats de France de première et deuxième divisions, sur la période 2020-2024. 

"C'est un sentiment de déception. Me concernant, ce contrat n'allant pas à son terme, je considère normal de prendre ma part de solidarité avec le football français et je restituerai donc à la LFP le bonus que j'ai reçu à cette occasion, confirme Didier Quillot. Concernant le foot français, je suis certain que Vincent Labrune et les clubs vont trouver les solutions économiques pour rebondir."

A.Bo