RMC Sport

Election à la LFP: Morinière pas candidat, la voie se dégage pour Denisot

Malgré le soutien du PSG, François Morinière annonce ce lundi qu’il n’est pas candidat à la présidence de la LFP à l’occasion de l’élection programmée jeudi. Michel Denisot devient donc l’immense favori pour succéder à Nathalie Boy de la Tour.

François Morinière dit non à la présidence de la LFP. Considéré comme le principal rival de Michel Denisot pour les élections présidentielles de la Ligue de football professionnel jeudi à Paris, l’ex-directeur général de L’Equipe ne souhaite pas prendre la succession de Nathalie Boy de la Tour, laquelle a refusé de renouveler son mandat : "Je ne suis pas candidat à ce poste, ayant des engagements professionnels que je souhaite honorer en dehors de la Ligue, a-t-il confié ce lundi au quotidien sportif. Donc, ce n'est pas possible pour moi."

"Le poste de président n'est pas envisageable pour moi"

François Morinière avait pourtant de solides appuis, à commencer par ceux du président du Paris Saint-Germain Nasser Al-Khelaïfi et de l’OL Jean-Michel Aulas : "Je leur ai dit que je n'avais pas le projet d'être président. Je leur ai exprimé la même chose que ce que je dis aujourd'hui. Merci à eux d'avoir pensé à moi. Mais c'est pour l'instant impossible. J'ai besoin de cette place d'administrateur pour mieux appréhender le fonctionnement du football professionnel, connaître des gens que je ne connais pas. Aujourd'hui, le poste de président n'est pas envisageable pour moi."

Denisot "une très bonne connaissance du milieu du football"

Parmi les cinq membres du collège des indépendants (Michel Denisot, Vincent Labrune, Alain Guerini et Gervais Martel et François Morinière), l’ex-président délégué du Paris Saint-Germain fait donc figure de grand favori pour briguer le poste de Nathalie Boy de la Tour. "C'est quelqu'un qui a de la personnalité, une très bonne connaissance du milieu du football, juge Morinière. Après, peut-être que d'autres candidats vont émerger."

ABr