RMC Sport

Erding – Hoarau, enfin d’attaque

Erding et Hoarau

Erding et Hoarau - -

Rarement aligné la saison passée en raison de nombreuses blessures, le duo Hoarau-Erding a déjà fait des étincelles samedi contre Saint-Etienne (3-1).

« Dès que Guillaume a eu le ballon dans les pieds, j’ai fait un appel en profondeur. Je savais qu’il allait me la donner. » On joue depuis à peine cinq minutes au Parc des Princes, et déjà, le duo Hoarau-Erding met le feu dans la défense stéphanoise. Dans le costume du passeur, le Réunionnais. A la finition, Mevlut Erding. Idéalement lancé en profondeur par l’ancien Havrais, l’attaquant parisien trompe Janot d’un joli plat du pied et lance de la meilleure façon qui soit la nouvelle saison du PSG : « C’était parfait car ça s’est concrétisé en but, se réjouit Erding. Au prochain match, j’espère que ce sera moi qui le ferai marquer. »
En jambes dès la reprise du championnat, le tandem d’attaque du PSG prendrait-il enfin son véritable envol ? La complémentarité entre le « pivot » et l’insaisissable feu-follet était restée à l’état de promesse la saison dernière. La faute à des blessures à répétition des pointes du PSG. « Ce n’est que le 15e match qu’on joue ensemble », souligne d’ailleurs l’international turc.

Erding : « On se cherche, mais ça va aller de mieux en mieux »

Auteur de 15 buts la saison passée, Erding pourrait bien augmenter son capital avec le soutien de Guillaume Hoarau. Et inversement. « Je suis très content d’avoir vu marquer mes attaquants, se félicite Antoine Kombouaré. On a un gros potentiel offensif. »
Avec Sességnon et Nenê, également buteurs contre les Verts (3-1), le PSG se voit offrir un quatuor offensif de premier choix. « Tout le monde parle de ma complémentarité avec Erding, mais on est onze sur le terrain, affirme d’ailleurs Hoarau. On doit sentir le jeu de tous ses partenaires. Moi, je décroche plus et c’est comme ça qu’on a marqué contre Saint-Etienne. Cela va nous donner confiance. »
Celui qui vient d’être appelé par Laurent Blanc pour affronter la Norvège mercredi à Oslo, peut lui aussi tirer un gros bénéfice de son association avec Erding. Avec 6 buts inscrits la saison passée malgré une longue indisponibilité, il peut compter sur les appels et les fausses pistes de l’ancien Sochalien pour donner, à 26 ans, la pleine mesure de son talent. « C’est en jouant ensemble qu’on va trouver les automatismes, note Erding. On se cherche, mais ça va aller de mieux en mieux. » Les Lillois, prochains adversaires du PSG dimanche prochain, n’ont qu’à bien se tenir.

AB avec JS