RMC Sport

Falcao à Monaco, c’est officiel !

Falcao

Falcao - -

Avec Radamel Falcao, l’AS Monaco s’est offert l’un des meilleurs joueurs de la planète pour 60 M€. De son enfance en Colombie à son explosion en Europe, ce buteur hors pair a toujours été plus doué que les autres. Portrait d’une gâchette qui a tout pour enflammer le Rocher.

La Colombie peut aujourd’hui se vanter d’avoir deux stars mondialement reconnues. La première est blonde, chante et se déhanche sur des tubes estivaux. Elle s’appelle Shakira. Le deuxième est brun, joue au football et terrorise les gardiens adverses. Il s’appelle Radamel Falcao. Un nom hérité de son père, fan de Paulo Roberto Falcao, illustre joueur brésilien des années 1970-80. Comme l’idole de son paternel, le nouvel attaquant de l’AS Monaco est en train de marquer l’histoire du ballon rond. Avec l’agilité d’un équilibriste, la précision d’un menuisier et le sang-froid d’un assassin. Un cocktail explosif qui permet à la gâchette de Magdalena d’empiler les buts à un rythme effréné. Seuls Lionel Messi et Cristiano Ronaldo peuvent aujourd’hui regarder ses statistiques de haut : 70 buts en 91 matchs avec l’Atlético Madrid, 72 buts en 87 matchs avec Porto. Depuis qu’il a traversé l’Atlantique, El Tigre ne cesse de rugir.

« Chaque action est une opportunité avec lui », a confié Thiago Silva, le capitaine du PSG et du Brésil, après l’avoir croisé en sélection. Avec ses cheveux lisses, ses larges épaules et son teint bruni, Falcao a le physique pour jouer dans une série B espagnole. Mais c’est sur les pelouses de Liga qu’il a choisi d’incarner son plus beau rôle. Après avoir régalé Porto, il a littéralement explosé depuis deux ans à l’Atlético Madrid. Pour ne pas faire de jaloux, le goleador a offert à ses deux derniers clubs une Ligue Europa (en 2011 et 2012), en terminant à chaque fois meilleur joueur et meilleur marqueur de la compétition. Un appétit continental dont l’ASM espère bien profiter dans les prochaines années. Les cinq très exactement, puisque le club du Rocher a officialisé ce vendredi l'arrivée du Colombien, par la voie de son propriétaire Dimitri Rybolovlev, lors des festivités de fin d'année de la formation monégasque au chapiteau de Fontvieille.

Des débuts en D2 à 13 ans !

Une perspective plus qu’envisageable car à 27 ans, Falcao ne fait que poursuivre l’œuvre qu’il a entrepris étant gamin. De son enfance à Santa Marta, entre la mer des Caraïbes et la Cordillère des Andes, au stade Vincente Calderon, le serial-buteur a toujours été plus doué que les autres. La Colombie connait son visage depuis qu’il a débuté en deuxième division nationale à 13 ans et 112 jours avec le club de Lanceros Boyaca. Un record de précocité qui a mené le prodige jusqu’au grand River Plate, à Buenos Aires. Dans la capitale argentine, Falcao s’est rapproché de Dieu après avoir rencontré sa femme dans une église évangéliste.

Depuis, le colosse ne boit plus d’alcool, dévore la Bible et prie avant chaque rencontre. Une vie d’évêque qui lui permet de se concentrer à 100% sur son job en crampons. Et d’être apprécié par tous ceux qui l’ont côtoyé. « Je l'aime beaucoup comme personne et comme joueur, glisse Diego Simeone, l’entraîneur de l’Atlético. Il en veut toujours plus. Il a beaucoup d'ambitions, pas de limite. C’est un crack, un joueur extraordinaire ! » Un joueur en passe de qualifier son pays pour la prochaine Coupe du monde. Et qui fait déjà saliver tout l’Hexagone, les yeux rivés sur son transfert record de 60 millions d'euros.

Di Meco : « Falcao, c'est le très haut niveau mondial »

« On a tous envie de voir des grands joueurs et celui-là, c’est le très haut niveau mondial, glisse Eric Di Meco, membre de la Dream Team RMC Sport. C’est un attaquant qui enchaine sans problème les buts qu’il sera intéressant d’observer face aux rigoureuses défenses de Ligue 1. Un monstre que tous les grands clubs européens rêveraient d’avoir. » Un tueur que Monaco et ses richissimes dirigeants russes ont réussi à prendre dans leurs filets. Pour mieux exécuter ceux des autres.

A lire aussi :

>> Coupet : « Les joueurs de Monaco seront forts... individuellement »

>> EN IMAGES : Les folles envies de Monaco

>> Fernandez : « Monaco champion ? Pour moi, c’est non ! »