RMC Sport

Fernandez et Cayzac s’expliquent

Luis Fernandez s'est expliqué avec Alain Cayzac

Luis Fernandez s'est expliqué avec Alain Cayzac - -

Dans un entretien accordé à France Football, Alain Cayzac tacle Luis Fernandez et affirme regretter de l’avoir fait revenir après le départ de Bergeroo. Les deux hommes s’expliquent sur RMC.

L’interview d’Alain Cayzac dans les colonnes du journal France Football a lancé la polémique mardi matin. A la question de Luis Fernandez « La gestion d'un club comme le Paris-SG est-elle à ce point usante qu'elle vous fasse perdre votre lucidité ? Quand allez-vous parvenir à ouvrir les yeux ? », la réponse de Cayzac est cinglante : « J'ai manqué une fois de lucidité, c'est quand je t'ai fait revenir au club une deuxième fois. Parce que c'est moi qui avais à l'époque conseillé à Laurent Perpère et à Pierre Lescure de te reprendre quand Philippe Bergeroo a quitté le club ».

Les deux hommes se sont expliqués mardi soir dans Luis Attaque sur l’antenne de RMC. « Quand tu lis ça, tu te poses des questions, explique Luis Fernandez. Avec Cayzac, nous avons fait partie de l’histoire du PSG. Voir ce club dans cette situation, ce n’est pas vraiment agréable, c’est même difficile. Je lui laisse tout de même la liberté de pouvoir donner son opinion. C’est dur d’encaisser mais j’encaisse, surtout qu’Alain Cayzac est un dirigeant emblématique du club. Il mesure aujourd’hui ce qu’est la tâche d’être président. Est-ce que je l’ai bien pris ? Non ».
Dans la foulée, la réponse du président du PSG Alain Cayzac en direct sur RMC. « J’ai effectivement été très blessé par la question, surtout venant de toi puisque je te considère comme un compagnon et ami. Cette question, je l’ai trouvé tellement générale et peut être que je l’ai mal comprise. Mais ce que j’ai compris, c’est que tu me demandais "quand allez-vous arrêter d’être complètement débile ?". Peut être que je me suis vexé très vite mais j’ai trouvé la question extrêmement agressive ». (Voir extrait sonore ci-contre)

Après quelques minutes d’explications, les deux hommes finissent finalement par se réconcilier. « J’ai été blessé par la question et tu as été blessé par la réponse, explique Alain Cayzac. J’ai accepté de te parler parce que c’est peut être la réaction de deux personnes blessés mais sincères ». (Voir extrait sonore ci-contre)

La rédaction - Luis Attaque