RMC Sport

Fernandez : « Féry ? Ça me révolte ! »

Luis Fernandez

Luis Fernandez - -

Christian Gourcuff a affiché sa colère lundi après la vente tardive de Mario Lemina à l’OM sans son accord. Luis Fernandez, membre de la Dream Team RMC Sport, partage l’indignation de l’entraîneur des Merlus.

Ce fut l’un des événements de la soirée. Pas tant le départ de Mario Lemina à l’OM en lui-même mais plutôt pour la réaction qu’elle a engendrée chez Christian Gourcuff. L’entraîneur de Lorient a relayé sa colère froide après la perte de son milieu récupérateur. Un sentiment que Luis Fernandez partage.

« La décision prise par Féry de vendre Lemina a été prise sans l’aval de son entraîneur. Celui-ci travaille avec un groupe de joueurs afin de mener à bien sa mission, d’atteindre ses objectifs. Mais un président décide ainsi pour x raisons d’enlever un élément sans prendre le soin d’en discuter avec son entraîneur. Il y a de quoi se mettre en colère, appuie le membre de la Dream Team RMC Sport. Tu ne peux pas l’accepter. Quel est le statut d’un président ? Il est là pour diriger et il donne le domaine sportif à son entraîneur. »

« Je ne pourrais pas croire les explications de Féry »

« Quand tu enlèves un joueur sans prendre le soin d’en parler à son entraîneur, c’est dramatique. Féry n’a pas préparé Gourcuff à ce départ. Il aurait pu lui parler, lui dire qu’il y avait des problèmes financiers, qu’il fallait vendre des éléments pour finir la saison. Ne pas préparer son entraîneur à un départ, ça me révolte. On voit des présidents qui ont envie de prendre le devant de la scène, d’être pris en photo.

Aujourd’hui, il y a une fragilité chez les jeunes joueurs. On arrive à les retourner. On e parvient pas à leur faire comprendre la chance qu’ils ont d’évoluer dans certains clubs de L1. Cela devient délicat pour un entraîneur de travailler dans de bonnes conditions. Féry peut donner des explications, je ne pourrai pas les croire. »

A lire aussi :

>> EN IMAGES-Mercato : Les dix gros coups de la soirée

>> Revivez le live mercato du 2 septembre

>> Le blog de Daniel Riolo sur l'affaire Thauvin

Luis Fernandez