RMC Sport

Fernandez : « Il faut redonner la parole aux arbitres »

Luis Fernandez

Luis Fernandez - -

Les moments de tension sur les terrains se sont multipliés ces dernières semaines et résultent peut-être d’un manque de communication entre l’arbitre et les joueurs. Selon notre consultant Luis Fernandez, ce malaise pourrait être soulagé si les arbitres sortaient de leur silence.

Alors que le Paris Saint-Germain est en pleine tourmente après le carton rouge de Thiago Silva et la suspension de Leonardo pour avoir bousculé M. Castro après la rencontre face à Valenciennes, la façon d’arbitrer en France alimente les débats. Luis Fernandez est catégorique : la communication doit être établie. « Il faut redonner la parole aux arbitres, ça permettrait d’anticiper, d’expliquer, d’apporter certaines corrections, pour certains d’entre nous qui ne connaissent peut-être pas parfaitement le règlement. Ça pourrait éventuellement aider, freiner les ardeurs des uns et des autres, et apporter un plus à l’arbitrage », juge le membre de la Dream Team RMC Sport.

« Par rapport à la vidéo, certains sont pour, mais ont peur de se faire taper dessus en le disant ! L’arbitre le plus aimé, c’est Clément Turpin. Pourquoi ? Parce qu’un rapport s’est créé. Il y a des raisons : il est capable de mener à bien sa tâche et il n’est jamais mis en danger par les joueurs, qui essayent plus d’aider son travail que de le mettre dans des situations délicates ».

« Il faudrait être plus proche »

Un problème de proximité et de compréhension qui pourrait se régler en piochant certaines idées dans les règlements des pays voisins. « Certains arbitres ont un caractère trop autoritaire, ne veulent pas qu’on leur parle ni qu’on leur réponde… Il faudrait être plus proche. En Angleterre, les arbitres rencontrent les entraîneurs avant chaque rencontre. En Espagne, l’arbitre fait un rapport à chaque fin de match et le publie sur Internet. Dans ces pays, il y a peut-être des choses qu’on peut leur prendre… »

A lire aussi :

>> La LFP bouscule le PSG

>> Benarbia : « Les arbitres doivent traiter le PSG comme les autres »

>> Paris perd ses nerfs

Luis Fernandez