RMC Sport

Fernandez : « Les Marseillais donnent raison à Ancelotti »

Luis Fernandez

Luis Fernandez - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

L’attitude de Gignac, Ayew et Payet, qui ont refusé d’effectuer un rab d’entraînement ce mercredi, a provoqué la colère de Luis Fernandez. Notre consultant estime qu’ils ne font que nourrir les critiques à l’encontre des joueurs français.

Scène surprenante et inhabituelle ce mercredi au centre d’entraînement Robert Louis-Dreyfus. Alors que l’adjoint de José Anigo, Franck Passi, demande à certains retardataires d’effectuer un peu de rab, ces derniers, en l’occurrence André-Pierre Gignac, André Ayew et Dimitri Payet, refusent de s’exécuter et laissent leurs partenaires finir la séance d’entraînement. Si du côté de l’OM, on a voulu tout de suite désamorcer la nouvelle, celle-ci a fait bondir Luis Fernandez.

« Cela dénote d’une chose : d’un manque de discipline, d’un manque de devoirs qu’on se doit d’avoir quand on est joueur professionnel, assène notre consultant football et membre de la Dream Team RMC Sport. C’est un manque de respect par rapport au staff. Ce sont des garçons qui pensent qu’ils n’ont pas à en faire plus. Ils se disent ‘après tout, on ne risque pas grand-chose, on ne va rien nous dire’. » 

« Etre remplaçant au prochain match leur fera du bien »

« Quand on est dans un collectif, on se doit de respecter ceux qui vous donnent un travail à faire, poursuit Luis. Si tu ne le fais pas, tu ne le réalises pas en match. Après, sur le terrain, tu n’as pas envie de faire des efforts pour ton partenaire, afficher plus de solidarité, montrer un état d’esprit un peu plus solidaire. » Luis Fernandez va même plus loin et estime que ce genre de comportement peut avoir des incidences néfastes sur la dynamique du groupe phocéen. « Mettons-nous un peu à la place de ceux qui ont fait ce qu’on leur a demandé et qui ont vu les autres ne pas le faire ? Ils se disent quoi ? Ça veut dire quoi ? ‘Nous, on nous oblige et pas eux ? Parce que eux ils ont un statut et sont des internationaux ? Etre remplaçant au prochain match leur ferait du bien. »

L’attitude de Gignac, Payet et Ayew nourrit, surtout, aux yeux de Luis Fernandez, les critiques émises par l’ancien entraîneur du PSG, Carlo Ancelotti, sur le manque d’implication à l’entraînement des joueurs français. « Cela donne raison à Ancelotti et aux critiques sur les joueurs français, qui n’ont pas cette envie d’en faire plus, d’en rajouter, de travailler. A Marseille, on sent que ça lâche. »

A lire aussi :

>> OM : Quand Gignac, Payet et Ayew snobent l'entraîneur-adjoint

>> OM : Labrune a trouvé son entraîneur

>> OM : Favre ne viendra pas

La rédaction