RMC Sport

Fernandez : «Saint Etienne, une gestion irréprochable »

Luis Fernandez

Luis Fernandez - -

Malgré le match nul (0-0) ce vendredi face à Valenciennes, l’AS Saint-Etienne est en très bonne santé. Luis Fernandez, membre de la Dream Team RMC Sport, ne tarit pas d’éloges sur ces Verts qui ont retrouvé des couleurs cette saison.

« J’ai grandi avec Saint-Etienne, ce club, et son épopée. C’est un club qui a connu des hauts et des bas. Il a été champion de France de multiples fois, puis d’un seul coup, cette traversée du désert, cette disparition. Le club était au plus mal, descendait, il n’arrivait pas à redevenir légendaire, mythique. Ils ont connu des heures sombres, ils sont tombés très bas au niveau des performances sportives. Et là, j’ai l’impression que depuis trois ans, ça va un peu mieux dans le club, l’organisation, le travail. Chacun est à sa place. Un personnage comme Roland Romeyer, c’est un président-supporter, proche du travail de Christophe Galtier. D’ailleurs, lui qui a récupéré ce groupe, il a su lui donner de l’élan, de l’enthousiasme, de la générosité. Il a réussi à faire de nouveau croire à ce ‘‘peuple vert’’ que cette équipe est capable de redevenir compétitive. »

« Chacun sait ce qu’il a à faire »

« Cette saison, ils sont encore en lice sur trois compétitions : la finale de Coupe de la Ligue (samedi contre Rennes), un quart de finale de Coupe de France (mardi contre Lorient) et ils sont en course pour aller chercher une troisième place en championnat. Je sens que cette saison, ça se passe remarquablement bien pour ce club. Chacun sait ce qu’il a à faire dans son domaine. Même au niveau des présidents, il y a en a qui reste à Paris (Bernard Caïazzo), l’autre qui est en place. Un qui est dans les instances et l’autre sur le terrain. Roland Romeyer procède à une gestion économique du club irréprochable, avec une logique de ‘‘salary cap’’ remarquable. Sur le plan sportif, il s’entend merveilleusement bien avec Dominique Rocheteau, qui incarne l’histoire des Verts. »

A lire aussi :

>> Saint-Etienne s’endort à Valenciennes

>> Saint-Etienne, la semaine de tous les dangers

>> L'OL dégringole, Saint-Etienne en profite

Luis Fernandez