RMC Sport

Football : le mercato à l'heure de la crise

Yoann Gourcuff à l'entraînement.

Yoann Gourcuff à l'entraînement. - -

Cette année, contrairement à l'habitude, les équipes de Ligue 1 cherchent plus à vendre leurs joueurs qu'à recruter. Explications.

Que les gros salaires lèvent le doigt. Le marché des transferts se poursuit en France, jusqu’au 31 janvier. Mais alors que d'ordinaire, ce mercato hivernal permet aux clubs de se renforcer, les équipes de Ligue 1 cherchent plutôt à vendre leurs joueurs.

Ils s’appellent Yoann Gourcuff, Bafé Gomis ou Loïc Rémy. Pourtant, leurs clubs vont peut-être les laisser partir.

Un choix financier et non sportif

Il ne s’agit pas là d’un choix sportif, mais bien financier. A Marseille par exemple, Loïc Rémy gagne 200.000 euros par mois et à Lyon, Yoann Gourcuff touche le double. Le problème est que leurs clubs, crise oblige, ne peuvent plus assumer ces rémunérations. Même le Paris Saint-Germain, le club le plus riche de France, vend ses joueurs. Guillaume Hoarau a déjà quitté la capitale, et il ne sera sans doute pas le dernier.

Fourmi en hiver et cigale en été

L'alourdissement des charges et la baisse des revenus issus des droits télévisuels expliquent pour bonne part dans ce déficit. D'une manière générale, le football français doit apurer un passif de plus de 100 millions d'euros. Soucieux d'équilibrer leurs comptes, les clubs préfèrent se priver l’hiver afin de se réserver une meilleure marge de manœuvre, pour mieux recruter en été.

Caroline Bauer et Loïc Briley