RMC Sport

Gameiro : « J’avais un poster de Simone et d’Okocha dans ma chambre »

Kévin Gameiro

Kévin Gameiro - -

Originaire de la banlieue parisienne, pressenti au PSG la saison prochaine, l’attaquant international lorientais évoque dans cet entretien le match de ce samedi au Parc des Princes (19h) et son avenir… qu’il n’exclut pas de vivre en L1.

Kévin, la semaine internationale à peine achevée que vous enchaînez avec Lorient par un périlleux déplacement au PSG ce samedi. Comment abordez-vous cette rencontre ?

C’est toujours particulier de jouer au Parc. Mais cela reste un bon match à jouer contre une bonne équipe dans un beau stade. A nous de faire la différence comme nous l’avions fait la saison dernière, même si on sait que ce sera difficile car le PSG a besoin de points. Ce sera un bon match, très serré à mon avis.

Originaire de la banlieue parisienne, vous étiez fan du PSG quand vous étiez petit. Est-ce encore plus particulier pour vous de jouer au Parc ?

Bien sûr. Il y aura ma famille et de nombreux potes au stade. Mais pendant le match, je ne ferai pas trop attention à ça.

Alliez-vous souvent au Parc des Princes ?

Non, je n’y allais pas souvent. Mon père n’aimait pas trop m’emmener. Mais j’ai pas mal de souvenirs. Dans ma chambre, j’avais le poster de Simone et Okocha. J’aimais bien le style de Simone. Il y a eu de grands joueurs par la suite avec Pauleta ou Ronaldinho.

Le PSG fait partie des prétendants pour vous enrôler la saison prochaine. Qu’est-ce que cela vous inspire ?

Pour le moment, je fais abstraction de ça. Il y a encore un bon coup à jouer avec Lorient jusqu’à la fin de la saison. J’ai encore des buts à marquer pour essayer de rattraper Moussa (Sow, ndlr) au classement des buteurs. C’est un objectif personnel mais ça devient difficile…

« La Ligue des champions, mon objectif n°1 »

Est-il possible que vous restiez encore en France la saison prochaine ou l’étranger reste-t-il votre priorité, comme c’était le cas en janvier dernier avec Valence ?

Tout est possible. Je me poserai la question en juin. S’il y a un bon challenge en L1 avec une équipe qui joue la Ligue des champions, ce serait bien. Je ne veux pas me prendre la tête avec ça pour le moment.

Le fait de jouer la Ligue des Champions influera dans votre choix ?

C’est vraiment l’objectif n°1 si je choisis un club.

Votre non-transfert en janvier ne vous a pas trop perturbé ?

Non, j’avais été perturbé en août dernier. Mais j’ai appris à digérer cela. En janvier, j’étais plus dans ma bulle.

Propos recueillis par M.B