RMC Sport

Garcia : « Désormais, on est l’équipe à battre »

Le LOSC concurrent pour le titre ?

Le LOSC concurrent pour le titre ? - -

Avant de défier Sochaux, ce mercredi (19h), l’entraîneur des Dogues, Rudi Garcia, évoque le parcours exceptionnel de son équipe. Et met en garde ses joueurs sur les responsabilités de leur nouveau statut.

Rudi Garcia, sentez-vous une certaine crainte de vos adversaires avant de vous rencontrer ?
Il y a effectivement cet aspect psychologique où l’on peut avoir un ascendant sur l’adversaire. Ce dernier sait que l’on peut marquer à tout moment et on en profite. J’avais demandé aux joueurs de démarrer fort contre le PSG, justement pour les faire douter. On a réussi notre entame de match (ouverture du score dès la 5e minute, ndlr). On est conscient de cet avantage mais le revers de la médaille c’est que l’on est l’équipe à battre.

Est-ce que votre équipe fait peur en Gironde ?
Il faut leur demander ! On veut continuer à être bien classé, et surtout jouer pour gagner. Nous nous concentrons sur Sochaux (21e journée, mercredi), c’est une équipe performante à domicile. Ça va être difficile de s’imposer là bas mais nous avons très envie de rajouter trois points à notre total. On veut atteindre la barre des quarante.

Que retenez-vous de votre prestation face au PSG (victoire 3-1, 20e journée de L1) ?
J’ai bien aimé mon équipe. On a dit que les Parisiens n’étaient pas dans un bon jour, mais on dit toujours ça. Alors, est-ce que l’on ne contribue pas aussi un peu, au rendement moins bon des équipes adverses ? Ça doit jouer, je pense. Ce qui est important, c’est que mon équipe se comporte comme je le désire et qu’elle prenne du plaisir.

Etes-vous plus fort en cette année 2010 ?
On a progressé entre le match contre Rennes (victoire en 8e de finale de la Coupe de la Ligue, 3-1) et celui de samedi face à Paris. Face aux Rennais, on avait été dominé en seconde période. Face aux joueurs de la Capitale, nous n’avons pas eu de temps faible. On s’est déconcentré à la fin du match et on a pris un but. Ça montre que l’on doit toujours rester en éveil. Ça n’a pas été préjudiciable car on menait 3-0 mais cette déconcentration à l’avenir peut nous coûter des points.

Quelle est la force principale de votre groupe ?
On doit continuer avec les valeurs qui sont les nôtres, ne pas se relâcher et toujours donner 100% de notre forme du moment. Tant que les joueurs seront investis et impliqués, nous pouvons augurer faire de bonnes performances. On se sent bien à cette place, on a très envie de batailler, de travailler dur pour la conserver. Maintenant si on venait à la perdre, on continuera à tout faire pour aller de l’avant et être ambitieux.

« La qualité d’un groupe est visible dans la difficulté »

Expliquez-nous ce qui vous permet d’être la meilleure attaque du championnat avec 40 buts ?
On s’appuie sur une bonne organisation défensive. Pour bien jouer, il faut avoir le ballon, mais pour l’avoir il faut aussi savoir le récupérer. On est performant dans l’animation défensive et dans la récupération collective de la balle. A partir du moment où l’on est capable de gagner le ballon rapidement dans des zones intéressantes et de bien l’exploiter, ensuite ça nous permet de collaborer à notre bon jeu offensif. Tout le monde est à féliciter dans cette équipe, pas seulement les joueurs qui marquent.

Comment vivez-vous cet incroyable parcours ?
Ce qui m’a plu dans cette version du LOSC 2009/2010 c’est que je vous rappelle que nous avions pris un mauvais départ, avec un point sur douze possibles en août. Nous avons montré que nous étions capables de réagir. Après cette série difficile, nous avons rebasculé sur du positif. La qualité d’un groupe est visible dans la difficulté. A un moment ou un autre, il y aura un match que l’on ne gagnera pas, et c’est justement après cet échec, que l’on devra être capable de gagner.