RMC Sport

Garde : « Ici, je me sens chez moi »

-

- - -

Le nouvel entraîneur de l’OL avait refusé une première fois le poste en 2007. Mais cette année, fort du soutien de tout un club, la décision a été presque évidente pour lui. D’autant que le successeur de Claude Puel est un enfant de la maison.

Rémi Garde, que ressentez-vous après votre nomination en tant qu’entraîneur de l’OL ?
Je suis très content et très fier que le club me fasse confiance. Je pense au président, à Bernard Lacombe, mais aussi à l’ensemble du Conseil d’administration et à beaucoup de composantes du club. C’est un moment fort pour moi. Ici, je me sens chez moi et désormais investi d’une mission très importante. Mais je ne me sens pas seul et je suis confiant.

Avez-vous hésité à accepter ce nouveau rôle ?
A partir du moment où j’ai vraiment eu la proposition, je n’ai pas réfléchi si longtemps que ça. Ça a même été assez rapide, parce que je connais le club. Je discute tous les jours avec les gens du club. C’est un saut important et un changement. Mais je me sens prêt à le faire.

Avec ce soutien unanime, vous êtes dans un état de grâce…
Je ne sais pas si ça me donnera un état de grâce. Mon avantage, c’est que je connais bien les ressorts de la maison, les particularités et ce sur quoi je peux m’appuyer. Mais l’état de grâce, ça vient avec les résultats. Avec mon staff, on travaillera bien évidemment là-dessus avec l’identité du club au niveau du jeu. Mais j’ai aussi tout de suite envie de parler d’efficacité, parce que c’est important.

Quel est le plus important entre la qualité de jeu et les résultats ?
Dans un club de haut niveau, ce sont les résultats. Mais j’ai des convictions fortes qui me font penser que sans bien jouer au football, sans enthousiasme et sans solidarité entre les joueurs, c’est difficile de régulièrement prendre du plaisir. Je suis quelqu’un qui pense que le football est un jeu. Tout est une question d’équilibre.